Le géant producteur d’hydrocarbures Shell, lance un bateau plus grand que la tour Eiffel.

2
1295
photo-Shell-plate-forme-offshore-flottante
Le producteur d’hydrocarbures anglo-néerlandais Shell, lance un bateau plus grand que la tour Eiffel.

L’une des plus importantes sociétés multinationales, lance la première unité flottante de production de GNL. L’entreprise Shell a consacré 600 de ses meilleurs ingénieurs et plus de 1,6 millions d’heures à construire cette plate-forme offshore flottante. Ce tanker aura la longueur de quatre terrains de football, soit six fois la taille d’un porte-avions américain, et sera plus grand que la tour Eiffel, et pèsera pas moins de 600 000 tonnes. C’est six fois plus lourd que le plus grand porte-avions au monde. C’est pratiquement une ville flottante!

Ce mastodonte est capable de forer du gaz naturel quasiment partout en offshore. Le carburant propre est ensuite transformé en GNL sur le navire en étant refroidi à -127°C, ce qui le liquéfie. Ce processus réduit de 600 fois le volume du gaz, permettant ainsi le transport d’une plus grande quantité de gaz naturel.

Shell qui a son siège social à La Haye (Pays-Bas), prévoit un doublement de la demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) au cours des dix prochaines années, qui doublera encore, au cours des dix prochaines années, a indiqué Peter Voser dans un entretien publié lundi 12 août dans le quotidien « Kommersant ».

En outre, l’environnement réglementaire est plutôt en faveur du GNL. Il y a quelques mois, le gouvernement américain a approuvé la construction de quatre terminaux d’exportation de gaz naturel, et 15 autres sont en attente d’approbation. D’ici quelques années, les Etats-Unis pourraient avoir atteint leur objectif d’exporter massivement ce carburant plus propre vers l’Europe et l’Asie, où les entreprises américaines peuvent le facturer plus cher.

Vidéo : simulation de l’utilisation du GNL pour les navires de croisière.

A savoir :

D’autres grandes compagnies pétrolières talonnent Shell (1er groupe dans le secteur pétrolier), avec des plans semblables pour construire leur propre unité flottante de production de GNL (ConocoPhillips, le Français GDF Suez et la compagnie nationale pétrolière malaisienne Petronas). Toutefois, Shell a l’avantage non seulement parce qu’elle est la première à lancer son unité flottante de production de GNL mais aussi parce qu’elle a déposé pas moins de 3 500 brevets pour sa propre technologie, ce qui en fait le leader de l’industrie.

Le chiffre d’affaires de cette entreprise est de 481,7 milliards de dollars US en 2012, la classant au 1er rang des entreprises mondiales en terme de chiffre d’affaires.

Source vidéo : projet européen APICE : http://www.apice-project.eu

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom