Le documentaire exceptionnel d’ Eric Le Seney « Alain Colas Rêves d’océan », bientôt en DVD.

0
1010
photo-Alain-Colas
Alain Colas, premier navigateur à réaliser un tour du monde à la voile en solitaire et en multicoques (photo: http://passionvoile.forumcanada.net).

« Alain Colas, rêves d’océan », est un documentaire de 52 minutes réalisé par Eric Le Seney (Journaliste indépendant), qui rend hommage, 40 ans plus tard, à ce navigateur (né en Bourgogne), émérite en s’appuyant sur l’anniversaire de sa première grande victoire, une course en solitaire mythique qui révéla un homme à part dont le destin tragique reste encore fortement ancré dans l’esprit du grand public.

Résumé du film documentaire :

« Alain Colas, rêves d’océan » raconte la trajectoire personnelle unique d’un gamin de Clamecy, sous-préfecture de la Nièvre, qui rêvait d’absolu. Il donne la parole à ses proches, enquête, revisite les lieux, interroge des grands témoins, décode des archives audiovisuelles, retrouve des documents peu connus pour retracer le chemin de vie d’un aventurier du XXème siècle probablement nourri, dès l’enfance, par les fantastiques épopées des livres de Jack London, d’Antoine de Saint-Exupéry ou de Jules Verne.

Résolument placé sous l’angle humain, « Alain Colas, rêves d’océan » a pour intention, au-delà des clichés réducteurs, de faire mieux connaître la trajectoire d’un marin d’exception et de défi, homme d’entreprise et de communication, grand aventurier du XXème siècle, pionnier de la voile et du sport moderne qui a su innover dans le respect des traditions et tout mettre en oeuvre pour aller au bout de ses rêves…d’océan.

PHOTO-Manureva-Alain Colas-StMalo-1978
Manureva, le trimaran d’Alain Colas (Photo prise à Saint-Malo (France) dans les jours qui ont précédé le départ de la première Route du Rhum.

A noter :

C’est en 8 juillet 1972, qu’Alain Colas entre dans l’histoire en pulvérisant le record de la Transat anglaise Plymouth/Newport. Sur Pen Duick IV, un trimaran acheté à Eric Tabarly qui deviendra Manureva (« l’oiseau du voyage » en tahitien), il le fait passer des 25 jours 20 heures et 33 minutes signés par Sir Francis Chichester, à 20 jours 13 heures et 15 minutes. Six ans plus tard, en novembre 1978, Alain Colas âgé de trente-cinq ans, disparaissait en mer, au large des Açores, alors qu’il était en tête, à bord de Manureva, de la première édition de la Route du Rhum.

Pour info :

La magnifique chanson Manureva, écrite par Serge Gainsbourg et chantée par Alain Chamfort à la fin des années 70, évoque la disparition tragique d’Alain Colas, lors de la première Route du Rhum.

Vidéo : extrait « Alain Colas Rêves d’océan ».

A savoir :

Ce film documentaire d’Eric le Seney est une coproduction France 3 Bourgogne, Injam production et l’INA (Institut national de l’audiovisuel).

Un petit mot sur le réalisateur :

Eric Le Seney est un journaliste indépendant, qui crée et développe en Bourgogne des web magazines novateurs tels que : www.terredeflotteurs.com www.terredeforges.com et www.terredescales.net ou la Web TV du Canal du Nivernais.

La sortie imminente du DVD « Alain Colas Rêves d’océan » devrait se faire courant de ce mois. A suivre donc!

Source de l’article : Eric Le Seney

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom