Le chantier naval Wauquiez, plus artisanal et un retour au compagnonnage.

0
1818
Retrouvez la photo de Henry Wauquiez, sur l’excellent site http://www.wauquiezforever.com

Historique :

Tout commence par un passionné de la  plaisance à voile, Henri Wauquiez, né le 18 février 1934. Il créé sa société éponyme à Mouvaux en 1965, aujourd’hui située à Neuville-en-Ferrain, une ville du Nord dans la région du Nord-Pas-de-Calais. Henri Wauquiez, teinturier industriel de Mouvaux (59) construit le premier Wauquiez au milieu des années soixante, marquant ainsi le début d’une histoire qui, aujourd’hui plus que jamais, est faite d’amour du travail bien fait, en proposant aux plaisanciers des voiliers confortables, rapides et fiables : les modèles les plus anciens sont recherchés par les amateurs de croisière hauturière. Les premiers « Elizabethan » et « Péthorien » ont fait place aux légendaire Centurion et au Pilot Saloon.

Les années prospères de la plaisance qui se situent entre 1968 et 1990 lui permettent à Henri Wauquiez de se faire un nom et une réputation. En 1989, les chantiers s’installent à Neuville-en-Ferrain dans de splendides hangars avec cent vingt salariés.

Mais après des années florissantes, l’entreprise est sévèrement chahutée par la crise de la plaisance dans les années 1990 et dépose son bilan.

Rachetée par Bénéteau, le leader mondial, en 1997, l’entreprise prend une nouvelle orientation, plus industrielle. Mais, elle est à nouveau rattrapée par la crise actuelle. Repris en septembre 2008 par un fonds industriel, Verdoso, les chantiers Wauquiez employaient à cette date quatre-vingt-dix salariés, et avaient réalisé un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros pour une soixantaine de bateaux construits.

En juillet 2009, la société touchée par la crise du marché du bateau était placée sous procédure de sauvegarde. De 90 personnes en juillet, l’effectif a été réduit à 65 et on annonçait un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros avec vingt bateaux construits. Suite à une table ronde, des investisseurs « publics et privés, dont des Nordistes », se sont engagés à renforcer la trésorerie de l’entreprise de 2 à 2,5 millions d’euros, tout comme l’actionnaire majoritaire, le fonds d’investissement américain Vedroso Industry. Placés sous procédure de sauvegarde, les chantiers Wauquiez voyaient ainsi leur dette gelée pour cinq mois. La sortie du plan de sauvegarde est envisagée pour le premier semestre 2010.

La production de l'Opium 39 renait en 2009, sous le nom de code : "Opium 39 by Wauquiez".

Le bon choix :

L’entreprise portée par des vents nouveaux, confirme la stratégie décidée l’été 2009, qui semble porter ses fruits, alors qu’Hugues Thiébaut, Président des chantiers Wauquiez, relève « quelques balbutiements  de reprise du marché : en trois mois, huit commandes ont été prises. Maintenant, il faut garder le cap ».

Nouveauté 2009 l’Opium 39 by Wauquiez :

En effet, la grande nouveauté de la rentrée 2009 (salon de Cannes, et de la Rochelle), aura été sans aucun doute l’ « Opium 39 by Wauquiez », issu de l’Opium 39, lancé en 2002,  mais qui n’avait connu qu’un succès d’estime à l’époque. La nouvelle version de ce course croisière Opium 39,  signé Marc Lombard,  est directement dérivée des monocoques 60 pieds open. D’une longueur hors tout de 11,47 m, il comblera tous les passionnés de croisière rapide et confortable. Il offre également, et c’est une nouveauté, une version avec lest relevable par pivotement (et non plus sur la base d’une quille sabre). Il est présenté dans sa version de base au prix de 202.000 euros.

A découvrir ou redécouvrir en vidéo, l’excellent Centurion 40s, dessiné par le cabinet Berret / Racoupeau Yacht Design, lointain héritier des premiers Centurions sortis en 1968. Le Centurion 40S (12.55m) se distingue, par sa robustesse, sa qualité de construction, ses lignes intemporelles et par son plan de pont. (Un article lui sera d’ailleurs consacré prochainement dans nos colonnes).

Vidéo présentation du Wauquiez Centurion 40s.

A savoir :

Henri Wauquiez a été décoré de l’Ordre National du Mérite par M. François Mitterrand, Président de la République, dans la cour de l’Elysée en 1985.

Hugues Thiébaut, nommé, en mars 2009, Président des chantiers Wauquiez, et Hugues Leblond qui a remplacé Monsieur Martin Lepoutre au poste de directeur commercial, travaillent actuellement sur le lancement d’une nouvelle famille de bateaux, l’Opium 47, voiliers de course croisière qui devraient satisfaire les nostalgiques des célèbres Centurion, l’amélioration de la qualité et des équipements des Pilot Saloon 47 et 55, qui seront complétés par le Pilot Saloon 65, vaisseau amiral de la marque Wauquiez qui doit sortir en 2011 et qui marquera son entrée dans le domaine des yachts de prestige.

Retrouvez l’excellent reportage de france3 « Wauquiez sauvé des eaux ? » ici

Visitez le site du constructeur : http://www.wauquiez.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom