Laser, dériveur sportif, de Ian Bruce et de Bruce Kirby.

1
9080
laser-radial-boy

Laser stricte monotypie :

Son succès réside dans sa simplicité, sa robustesse et dans son adoption par les régatiers qui apprécient sa stricte monotypie : tous les concurrents utilisent coque et gréement, fournis par un seul constructeur, seules des modifications mineures explicitement autorisées dans la jauge sont permises.

Historique :

L’histoire commence par un coup de téléphone entre deux canadiens Ian Bruce, un industriel et régatier, et Bruce Kirby, régatier, journaliste pour des revues nautique set architecte naval. Ian Bruce souhaitait un dériveur, léger, facile à transporter sur le toit d’une voiture, pour l’intégrer à la ligne d’équipements de camping qu’il développait. Bruce Kirby, sur ses recommandations, imagina en 1969 un dériveur léger, transportable, qui’il ne prduisit pas, mais dont il conserva les plans jusqu’en 1970.

Lorsque la revue « One Design and Offshore Yachtsman » annonça l’organisation d’une course nommée, « Americas Teacup », pour des bateaux de régate coûtant moins de 1000 dollars, Bruce Kirby et Ian Bruce saisirent cette chance, et mirent en chantier le Laser, afin de participer à la course.

Au début, le choix de l’emplacement du mât fit l’objet de nombreux essais : le pied de mât, moulé avec le pont étant fixe, il n’était pas possible de le régler par la suite. Hans Fogh fut sollicité pour concevoir la voile et skipper le bateau lors de la régate. Le bateau, présenté sous le nom de « WeekEnder« , gagna facilement dans sa catégorie.

Le logo d’alors qui l’identifiait dans la voile était constitué des lettres TGIF (Thank God It’s Friday – Dieu merci nous sommes vendredi). Il fut officiellement nommé Laser à l’occasion du New York Boat Show de 1971.

Caractéristiques du Laser :

  • Gréement : cat-boat
  • Longueur hors-tout : 4,23 m
  • Maître-bau : 1,42 m
  • Déplacement : 59 kg / 65 kg
  • Voilure : 7,06 m² (standard), 5,7 m² (radial), 4,7 m² (4.7)
  • Architecte : Bruce Kirby / Équipage : 1

Déclinaisons du gréement du Laser :

Le ‘Laser Radial’ avec une voile de 5,7 mètres carrés, au milieu des années 1980, et plus tard le ‘Laser 4.7’ avec une voile de 4,7 mètres carrés, à la fin des années 1990. Le Laser, avec son gréement d’origine, est ainsi souvent appelé ‘Laser Standard’. Ces trois déclinaisons, destinées à satisfaire tous les barreurs (et barreuses) quelque soit leur poids, ne diffèrent que par deux points : la surface de la voile et la partie basse du mât (formé de deux tubes emboîtés), on peut donc passer d’une version à l’autre à peu de frais, ce qui satisfait les familles, les écoles de voile et les centres d’entraînement.

Vidéo le Laser un dériveur incroyable.

A savoir :

Le premier championnat du Monde a été organisé aux Bermudes, en 1974, avec 108 participants venus de 24 pays.

Le succès populaire et sportif du Laser a été tel, que le Laser Standard est devenu série olympique masculine en 1996 et le Laser Radial, série olympique féminine pour les Jeux Olympiques d’été de 2008 à Pékin.

En occasion, en bon état prêt à naviguer, avec voile standard + voile radiale et son pied de mat + remorque de mise à l’eau + taux de protection, rame et gilet prix : de 1.250 euros à 1.500 euros, selon l’année et le matériel.

Prix du neuf pour un Laser classique environ 5.850 euros.

Visitez le site : http://www.francelaser.org

1 COMMENTAIRE

  1. […] Le ‘Laser Radial’ avec une voile de 5,7 mètres carrés, au milieu des années 1980, et plus tard le ‘Laser 4.7? avec une voile de 4,7 mètres carrés, à la fin des années 1990. Le Laser, avec son gréement d’origine, est ainsi souvent appelé ‘Laser Standard’. Ces trois déclinaisons, destinées à satisfaire tous les barreurs (et barreuses) quelque soit leur poids, ne diffèrent que par deux points : la surface de la voile et la partie basse du mât (formé de deux tubes emboîtés), on peut donc passer d’une version à l’autre à peu de frais, ce qui satisfait les familles, les écoles de voile et les centres d’entraînement. Le laser. […]

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom