Lapérouse et ses compagnons en baie d’Hudson (textes de Jean-François de Lapérouse et Paul Monneron), réunis par Alain Barrès.

0
996
photo_laperouse
Jean-François de Galaup, comte de La Pérouse (au centre du tableau) navigateur et explorateur français,  né en 1741 à Albi,  disparaitra mystérieusement en 1788.

Après le succès français de la Chesapeake et malgré la défaite des Saintes, l’état-major de la marine décide de lancer un raid à l’assaut des comptoirs anglais de la baie d’Hudson. Cet épisode qui prend sa source en 1782, sera décisif dans la carrière du navigateur albigeois, qui s’est plusieurs fois illustré pendant la guerre d’Indépendance américaine.

L’auteur Alain Barrès a toujours cherché à faire partager sa passion de l’histoire, de la mer et des bateaux par son métier d’enseignant mais aussi par son engagement associatif et ses recherches dans le domaine du patrimoine maritime, participant en particulier à la création du musée Lapérouse d’Albi.

Sur des textes de J.F. de Lapérouse et Paul Monneron, Alain Barrès met en lumière, un épisode peu connu de la Guerre d’Indépendance américaine. Pour cela, il présente plusieurs documents qui renouvellent notre connaissance de cet exploit maritime (journaux et récits inédits de Lapérouse lui-même, de Monneron et de La Jaille, commandant l’Engageante), et ouvre de nouvelles perspectives sur les personnalités de Lapérouse, Langle et Monneron.

Par ailleurs, un rapide historique de la Compagnie de la baie d’Hudson rappelle ce que fut pendant plus d’un siècle la rivalité franco-anglaise dans cette région hostile et méconnue.

photo-La Pérouse-Baie_d_Hudson
Lors de l’expédition contre les établissements britanniques en baie d’Hudson, il démontrera sa valeur maritime et militaire en capturant deux forts britanniques.

A savoir :

Dans le domaine de la littérature de voyage maritime, la mise en parallèle des témoignages, la rigueur du journal de bord de Lapérouse, le récit érudit et souvent émouvant de Monneron nous donnent l’occasion rare de partager ce qu’était la vie difficile, mais exaltante, de ces marins d’exception engagés dans les bouleversements de la fin du XVIIIe siècle.

Préfacé par Marie-Christine Pestel, Présidente honoraire de l’Association Lapérouse Albi-France, ce livre est en vente au prix public de 26,50 euros.

Source de l’article : http://ladecouvrance.blogspot.fr
Source du communiqué : Catherine Artheix

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom