L’actrice française Marion Cotillard se met en cage pour soutenir les militants de Greenpeace détenus en Russie.

1
620
photo-Marion-Cotillard-Greenpeace
L’actrice française Marion Cotillard (La muse Dior, The French Mermaid), a offert place du Palais-Royal à Paris, une image spectaculaire, derrière les barreaux d’une cage, pour réclamer la libération de la trentaine de militants de Greenpeace (photo : Fred Dufour/AFP).

Pour dénoncer l’arraisonnement par les autorités russes d’un bateau de Greenpeace accusé de piraterie, car il s’était approché de trop près d’une plate-forme de prospection pétrolière en mer de Barents, des personnalités du monde entier, se sont mobilisées pour réclamer la libération de la trentaine de militants de Greenpeace interpellés à la mi-septembre en Arctique et détenus depuis, dans les geôles russes.

A Paris, des figures de la politique ou du monde du spectacle ont manifesté vendredi 15 novembre 2013 pour marquer leur soutien aux trente militants de l’ONG écologiste. En tête de liste, l’actrice française Marion Cotillard (Un long dimanche de fiançailles, La Môme, Les petits mouchoirs, Inception, The Dark Knight Rises), qui s’est symboliquement mise en cage, lors de cette manifestation de soutien aux militants de Greenpeace détenus depuis deux mois en Russie.

Actualité :

Après trois militants lundi et neuf mardi, la justice russe a libéré ce mercredi sous caution cinq membres de l’équipage du navire de Greenpeace, arrêtés en décembre après avoir tenté de pénétrer sur une plateforme pétrolière dans l’Arctique. Chacun des 17 membres libérés doit verser une caution de 2 millions de roubles, soit : 45 000 euros, avant de pouvoir quitter la prison de Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Vidéo : 30 activistes de Greenpeace placés en détention provisoire en Russie.

A savoir :

Greenpeace entendait à travers cette action pacifique, attirer l’attention sur les projets de forage dans la zone, qui fragilise, selon eux, l’écosystème.

Source de l’article : www.metronews.f

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom