La rascasse menace une partie de son écosystème marin au large de la Floride.

0
689
photo-Rascasse-pterois-volitans
La rascasse n’est pas originaire de la région, et menace son écosystème.

 

Ces poissons venimeux dont certains mesurent plus de 40 cm, natifs de la mer Rouge et du Pacifique, auraient été introduits dans l’ouest de l’Atlantique par des gens qui auraient renversé leur aquarium dans l’océan dans les années 80. Depuis ce nouveau prédateur de couleur rouges, oranges et bruns à rayures, sème la terreur et se multiplie à une vitesse alarmante. Pour limiter sa prolifération une association locale organise la riposte, et met en place chaque année une chasse à la rascasse au large de la Floride.

En effet, selon la source (http://www.20minutes.fr), leur nombre a considérablement augmenté ces dix dernières années, jusqu’à couvrir une zone de plus de 4 millions de kilomètres carrés dans l’ouest de l’Atlantique, les Caraïbes et le Golfe du Mexique. Munies de 18 épines venimeuses qui peuvent faire très mal, sans ennemis sauf les humains, elles font fuir tous les prédateurs. Même les requins n’osent pas les manger. Et pendant ce temps-là, les rascasses mangent presque tout ce qui est plus petit qu’elles, y compris des dorades, des vivaneaux, des mérous ainsi que des poissons consommateurs d’algues, ce qui leur permet de rester en bonne santé.

«C’est plutôt alarmant qu’une petite population de rascasses puisse littéralement avaler des millions de proies en une seule année, c’est pourquoi nous sommes concentrés sur leur contrôle», explique James Morris, chercheur à l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Face à ce phénomène grandissant, et pour limiter sa prolifération une association locale organise la riposte, et met en place chaque année une chasse à la rascasse, tout en encourageant les restaurants locaux à cuisiner ce poisson.

Vidéo : dans les îles Keys de Floride, la chasse à la Rascasse bat son plein.

A savoir :

Les rascasses ont été repérées pour la première fois au large de Dania Beach, en Floride, en 1985. Les deux premières espèces de rascasse à s’établir en nombre dans les eaux américaines sont : le pterois volitans, la plus commune, et le pterois miles.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom