La mer et le martin-pêcheur, de Ngoc Tan Bui.

0
648
Bui Ngoc Tang
« La mer et le martin-pêcheur » raconte la vie des pêcheurs dans la société communiste vietnamienne (photo : Bui Ngoc Tan).

Dans ce roman, qui à reçu le Prix Henri Queffélec, lors du Festival Livre & Mer de Concarneau 2012, l’auteur vietnamien Bui Ngoc Tan investit le milieu de la pêche à l’aube de la mondialisation et éclaire ainsi les facettes de la société vietnamienne en y mêlant aventures individuelles ou collectives à un sujet éternel à savoir les relations familiales et le conflit des générations. On se laisse au fil des pages véritablement embarquer par la plume poétique de l’auteur.

Résumé du livre :

Le romancier décrit avec humour ce petit peuple tendre et débrouillard, qui survit comme il peut dans un monde cadenacé. Il met aussi en scène un jeune pêcheur, qui, pour la première fois, monte à bord du chalutier de son père. Fasciné par la mer, les poissons et les oiseaux marins, il comprend l’essentiel : la mer, c’est ce qui fait de son père un être humain, lui permettant de nourrir sa famille, comme le fait le martin-pêcheur. La mer, c’est ce qui donne aux hommes leur dignité, leur assure, quelle que soit la folie des sociétés, une indestructible liberté.

photo-roman-La-mer-et-le-martin-pecheur
Le roman vietnamien « La mer et le martin-pêcheur » de Ngoc Tan Bui, traduit par Hà Tây.

Bio express sur l’auteur :
Bui Ngoc Tan est né en 1934 à Haiphong. Militant de la première résistance à Hanoi, puis journaliste, il a vécu l’expérience traumatisante des guerres et de la prison. Il a déjà publié, chez le même éditeur, Une vie de chien (2007 ; poche, 2011).

A savoir :

Le roman de Bui Ngoc Tan est une belle et sensible méditation sur l’humanité. Il nous propose un monde de violence et de tendresse, de fraternité et de coups bas, un monde de dureté, celle du régime politique, celle de la bataille pour survivre, un monde voué à disparaître dans les méandres de la concurrence et de la mondialisation. Quand on referme le livre, on en sort différent, et meilleur, aussi. Coup de cœur!

Paru en 2011 chez L’aube Eds De, dans la Collection « Regards Croises », le roman de Bui Ngoc Tan est proposé au prix d’environ 29 euros.

Pour infos :
Autrefois dénommé « Salon du Livre Maritime », le Festival Livre & Mer de Concarneau vous donne rendez-vous cette année du 19 au 21 avril 2013, au Centre des Arts de Concarneau.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom