La Méhari, précurseur des véhicules de loisirs, fête ses 41 ans.

0
1137
1983_citroen_mehari

Trois hommes sont à l’origine de la Méhari, Jean-Louis Barrault, designer, Jean Darpin, et le Comte Roland Paulze d’Ivoy de la Poype industriel Francais.

Historique :

Le comte de la Poype charge J-L. Barrault de dessiner une carrosserie en matériau plastique thermoformé, composée d’une dizaine d’éléments initialement boulonnés sur une armature métallique. C’est Jean Darpin qui réalisera le montage de ce premier prototype, dont les éléments étaient d’abord réalisés en carton, avant d’en relever les cotes pour réaliser les moulent en bois, destinés à la thermoformeuse. Les premiers essais eurent lieu durant l’été 1967.

Symbole de la voiture à tout faire, la Méhari, née au cœur de mai 1968, a été produite à près de 150 000 exemplaires jusqu’en juillet 1987. Issu de la célèbre 2 CV de vingt ans son aînée, ce dérivé utilitaire et ludique demeure un véritable phénomène au sein de la longue histoire de l’industrie automobile française. Aboutissement de nombreuses idées appliquées à d’autres véhicules précurseurs qui remontent jusqu’aux années 1940, la Méhari sera à son tour la source d’inspiration de nombreux modèles, jusqu’à la C3 Pluriel qui reprend, quinze ans après la disparition de la Méhari, un certain nombre de ses caractéristiques ainsi que certaines spécificités de son ancêtre la 2 cv citroën, à l’appui d’une technologie actuelle qui permet d’envisager une carrière exponentielle.

Fiable, pour ne pas dire increvable, la mécanique ne révèle en général aucune mauvaise surprise, et l’offre de moteurs d’occasion est pléthorique. Sa consommation est de 7 litres aux 100 avec un entretien symbolique, et peut accueillir 400 kilos de charge utile.

Laissez vous aller donc, si votre budget vous le permet, une Méhari ce n’est que du bonheur.

Caractéristiques :

Moteur de 602 cm3, 29 ch à 5 750 tr/mn. Performances : 106 km/h, 1 000 m DA en 44 secondes.
Consommation moyenne estimée : 7 l/100 km.
Décapotable 2 portes ; transmission aux roues avant ; boîte 4 vitesses ; longueur : 3,50 m ; poids à vide : 555 kg.

Vidéo présentation de la Citroën Méhari.

A savoir :

Le nom de « Méhari », qui signifie dromadaire, fut finalement choisi car il symbolise tout à la fois l’aspect utilitaire et ludique de la voiture, sa sobriété et son endurance.

L’usine portugaise de Mangualde, dernier site de production de la Méhari, arrêtera définitivement les chaînes au mois de juillet 1987, après 143.740 exemplaires en 4×2 et 1.213 en 4×4.

La méhari fait son cinéma : en effet elle est apparue dans les deux derniers films de la série Les Gendarmes de St Tropez, pour l’un tourné en 1981 (Le Gendarme et les Extra-Terrestres) et l’autre, en 1983 (Le Gendarme et les Gendarmettes).

Pour en savoir + : http://www.mehari.be ou prendre contact avec le Méhari Club de France, qui pourra vous conseiller utilement : http://www.mehariclubdefrance.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom