La Marque des anges, un film franco-belge de Sylvain White, avec Gérard Depardieu et JoeyStarr.

0
1032
photo-Gérard-Depardieu-et-JoeyStar-rmiserere
Gérard Depardieu et JoeyStarr forment un nouveau duo pour le cinéma français.

Adapté du roman homonyme de Jean-Christophe Grangé, Sylvain White (Les Losers, Steppin), jeune réalisateur franco-américain, dont c’est le 1er film en France, nous entraine avec « La Marque des anges – Miserere », dans une affaire de meurtre et d’enlèvement d’enfants. Pour ce thriller haletant d’une heure 46 minutes, le casting réunit pour la première fois, Gérard Depardieu et JoeyStarr (Le Bal des actrices), qui forment pour l’occasion un duo exclusif et détonant, qui tentera de percer le secret du tueur et de comprendre ses motivations dans une affaire où tout semble graviter autour de la voix humaine.

Comme on s’en doute, l’âme du film, entre faits réels et science-fiction, où l’atmosphère et la tension psychologique sont le fil conducteur, repose également sur le jeu des acteurs, et notamment sur l’amitié que ces deux flics arrivent à développer. Le tandem Depardieu-JoeyStarr, crédible à tout point de vue, fonctionne à merveille. A voir!

Synopsis :

A Paris, Lionel Kasdan, commissaire de la BRI à la retraite, enquête sur un meurtre étrange : un chef de chorale a été retrouvé mort dans une église arménienne de Paris, les tympans détruits, sans qu’aucun témoin n’ait apparemment assisté à la scène. De son côté, Frank Salek, un agent d’Interpol menacé d’être mis à pied par ses supérieurs à cause de son comportement excessif, traque la piste d’une organisation secrète, spécialisée dans le kidnapping d’enfants. Lorsque Salek apprend la mort du chef de chœur, il pense avoir établi un lien avec sa propre enquête et accepte de faire équipe avec Kasdan. Mais plus l’enquête avance, plus Salek semble perdre pied, comme rattrapé par un secret jusque-là enfoui. Dès lors, les deux hommes vont plonger dans une affaire qui trouve sa source dans les heures les plus sombres de la Seconde Guerre mondiale…

Vidéo : bande annonce du film « La Marque des anges ».

A savoir :

Après Les Rivières Pourpres, L’Empire des loups et Le Concile de pierre, La Marque des anges – Miserere, est la quatrième adaptation d’un roman de Jean-Christophe Grangé. Les séquences d’ouverture du film (budget de 15 millions d’euros) ont été tournées au Maroc, le reste s’est fait en France et en Belgique. Et enfin, pour info, après « La Marque des anges – Miserere », on retrouvera JoeyStarr dans « Une Autre Vie », d’Emmanuel Mouret.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom