La marinière Saint-James estampilliée par l’artiste André Saraiva.

0
1676
photo-Saint-James-griffe-Andre
Régulièrement, Saint-James se renouvelle et signe des initiatives, comme cette collaboration avec l’Artiste André Saraiva (photo ci-dessus).

Le célèbre et mythique tricot normand aux 21 rayures se renouvelle et signe avec André Saraiva un nouveau modèle, baptisé Naval II, inspiré de l’uniforme de la Marine française, porté depuis 1871. Pour l’occasion, il s’habille d’un écusson en forme de bonnet de marin sur le bras gauche et de l’emblématique « Monsieur A » sur la poitrine, le personnage fétiche (rose aux yeux asymétriques)  inventé par André Saraiva.

Remise au goût du jour depuis plusieurs saisons, la marinière adoptée dès le début par les plaisanciers et touristes, continue donc son ascension au-delà des ports de pêche et des stations balnéaires, et s’inscrit désormais comme un basique urbain, indémodable, pour toute la famille.

A noter :

André Saraiva, est un artiste graffeur français né en 1971 à Uppsala, en Suède. Plus connu sous le nom d’artiste de « Monsieur A« , il a réalisé dernièrement un court-métrage intitulé The shoe. Un petit film très inspiré par la Nouvelle Vague et les années 80, dont l’histoire tourne autour d’une paire volée de mocassins J.M. Weston en croco gold…

Vidéo : Les tricots Saint James font figure d’exception dans le secteur du textile Français.

A savoir :

En édition limitée, le lancement de cette marinière « classique arty » a eu pour cadre « Le Bain » un club réputé à New York, le 14 juillet 2011. Elle devient le vêtement culte de l’uniforme du personnel du « Bain ».

Outre l’équipe du club à New york, 100 heureux chanceux ont pu, ou pourront porter fièrement la néo-marinière signée par un artiste de renom, disponible en série limitée. Une pièce que vous ne verrez pas sur tout le monde et qui est vendue au prix d’environ 125 euros à la boutique Colette 213, rue Saint Honoré 75008 Paris.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom