L’ équipage du l’Akademik-Chokalskiy, va encore devoir s’armer de patience.

0
817
photo-le-mv-akademik-shokalskiy-pris-dans-les-glaces-le-28-decembre-2013
Le brise glace Aurora Australis a battu en retraite à 10 milles nautiques de l’Akademik-Chokalskiy.

Le bateau russe parti le 28 novembre dernier de Nouvelle-Zélande avec des touristes et des scientifiques australiens, britanniques et néo-zélandais à bord, va encore devoir s’armer de patience, avant de reprendre sa route. En effet, prisonnier de la banquise, au milieu de l’Antarctique, depuis le mardi 24 décembre, le navire russe devait être secouru dimanche par un brise-glace australien. Mais les autorités australiennes ont annoncé, lundi 30 décembre, que celui-ci avait dû faire demi-tour pour cause de mauvais temps. Par ailleurs, l’Aurora Australis peut briser une banquise d’une épaisseur de 1 m 60, mais l’Akademik-Chokalskiy est prisonnier de glaces de 3 mètres d’épaisseur.

Une nouvelle tentative sera lancée à la première embellie. Le centre de coordination des secours en Australie, en contact régulier avec le navire et ses passagers, affirme que tous sont en bonne santé. A suivre!

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom