L’hydroptère, plus vite que son ombre.

0
349

C’est Alain Thébault, entouré d’une équipe française, qui est à la base du projet. Depuis une vingtaine d’années, ce team travaille sur l’Hydroptère. La collaboration avec l’EPFL ne date que de 2006 et a été rendue possible grâce à Thierry Lombard. Elle a pour but de repousser les limites en étroite collaboration avec les ingénieurs de l’Hydroptère. Le vendredi 4 septembre 2009, L’Hydroptère a battu à Hyères le record absolu de vitesse à la voile, sur 500 mètres avec 51,36 nœuds, soit environ 103 km/h, battant de presque un nœud le kitesurfeur Alexis Caizergues (50,57 nœuds).

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom