Jean-Louis Etienne a testé le Polar Pod (échelle 1/4) à l’école centrale de Nantes.

0
431
photo-Polar-Pod-de-Jean-Louis Etienne-1
Le Polar Pod de Jean-Louis Etienne est une plateforme océanographique habitée qui va faire le premier Tour du Monde, poussée par le Courant Circumpolaire Antarctique.

 

Le Polar Pod, est un vaisseau destiné à étudier l’océan Austral. Cet étonnant navire vertical dérivant, imaginé par Jean-Louis Etienne va faire le premier Tour du Monde, poussée par le Courant Circumpolaire Antarctique. Mais avant le grand départ, prévu en 2017, l’explorateur Jean-Louis Etienne, âgé de 68 ans, était à l’école centrale de Nantes ce lundi après-midi pour réaliser des tests de son prototype dans le bassin de houle de l’établissement qui permet de reproduire différents types de vagues. Pour affronter ce que les marins appellent les cinquantièmes hurlants, avec des vagues pouvant atteindre 20 mètres et le vent une vitesse de 180 km/h, le bateau se doit d’être le plus stable possible. A l’école centrale, dans le bassin de 50 mètres, cet après-midi, la maquette à l’échelle 1/41 a passé avec succès les premiers tests face à des vagues équivalentes à 12 mètres.

Inspirés du célèbre Flip, qui flotte à la verticale, le Polar Pod (70 mètres de tirant d’eau, 30 de tirant d’air) sera composé d’un flotteur et d’une partie habitable en haut à quatre étages, dont deux d’habitation. Un remorqueur le tire à l’horizontal jusqu’à une zone voulue, puis on le fait basculer pendant une vingtaine de minutes, et il peut alors commencer sa dérive.

Mais le Polar Pod, c’est aussi des mesures inédites, en effet, le Polar Pod, qui sera quasiment autonome en énergie grâce à une isolation perfectionnée et quatre éoliennes à bord, va permettre de réaliser des mesures jamais faites auparavant, que les chercheurs, restés à terre, pourront analyser.

Vidéo : le Polar Pod de Jean-Louis Etienne.

A savoir :

La construction de cette incroyable embarcation, pour un coût de 10 millions d’euros, doit commencer à la fin du mois d’août de cette année. Cette expédition devrait durer près de 3 ans.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom