Jack Johnson, fils prodigue d’une légende du surf.

0
934
photo-Jack-Johnson-pro-surf
Jack Johnson est un surfeur, cinéaste et musicien né le 18 mai 1975 à Honolulu (Hawaî).

Invité sur la scène Kerouac des Vieilles Charrues en juillet 2011, cet ancien jeune champion de surf est aussi à l’aise avec une guitare acoustique que sur une planche de surf, et pour cause. Il n’est autre que le fils du célèbre pionnier et héros de la culture surf, Jeff Johnson, décédé en 2009. En effet, Jack Hody Johnson avant d’être ce qu’il est aujourd’hui, un auteur compositeur interprète reconnu, remplissant des salles de concerts et jouant dans les festivals les plus prestigieux du monde, s’est initié au surf dès l’âge de 5 ans, profitant d’un environnement propice puisqu’il vivait alors avec sa famille, tout près d’Haleiwa, vague réputée du North Shore d’Oahu à Hawaï.

 

photo-surfeur-Jeff-Johnson
Son père (photo ci-dessus), Jeff Johnson, aventurier et surfeur, fut un héros de la culture surf, au temps où il n’était question que de fusion avec la nature.

Histoire d’une destinée hors du commun :

Très doué, Jack Johnson surfe, dès ses 10 ans, la très redoutée et meurtrière vague de Banzai Pipeline et finit par décrocher un contrat avec la marque Quiksilver. Une carrière professionnelle semble alors se profiler lorsqu’il atteint la finale du Pipe Masters alors qu’il n’a que 17 ans, devenant ainsi le plus jeune surfeur à avoir jamais atteint un tel niveau de la compétition. Deux semaines plus tard, il est malheureusement rattrapé par le danger de cette même vague lorsque sa tête heurte violemment le récif (nécessitant 150 points de suture, et quelques dents de devant).

Suite à cette blessure, Jack envisage désormais un autre avenir que surfeur pro. Il déménage en Californie pour y étudier le cinéma à l’université de Santa Barbara où il rencontre celle qui deviendra sa femme, Kim. Bien que pratiquant la guitare depuis ses 14 ans, ce n’est qu’à cette période qu’il commence à s’investir réellement dans la musique en écrivant ses premières chansons.

 

photo-Jack-Johnson
Son dernier album « To the Sea » sorti en 2010, est une ode aux mers et aux océans.

 

Avec son groupe, The soil, il va jusqu’à jouer en première partie de Dave Matthews Band en 1995. Ses enregistrements plaisent déjà à ses nouveaux amis dont Ben Harper. Alors que sa notoriété musicale ne cesse de s’étendre, il sort diplômé de l’université et commence par s’investir dans son premier film, Thicker Than Water, en collaboration avec les frères Malloy. Le film qui regroupe l’élite du surf mondial est adulé par la critique et récompensé par Surfer Magazine. Il en signe lui-même la bande son. C’est au cours du tournage de ce film qu’il rencontre G. Love pour lequel il écrira une chanson Rodeo Clowns pour son album Philadelphonic, laquelle en sera le premier extrait. (*Source de l’article : http://fr.wikipedia.org).

A noter :

Né à Hawaï en mai 1975,   il a créé  avec à sa copine de classe, Kim, la « Johnson Ohana Charitable Foundation ». Ils la nourrissent des intérêts dégagés après placement bancaire de l’argent gagné en tournée.

 

Extrait du film  « Thicker Than Water »  de Jack Johnson.

A savoir :

 

Très attaché à la défense de la nature, on retrouve sur son site officiel une plateforme ouvrant sur des initiatives écologiques. Le label Brushfire Records, notamment en studio d’enregistrement, s’efforce de promouvoir des formes de production respectueuses de l’environnement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom