Corsaire, Dériveur lesté, de Jean-Jacques Herbulot, un bateau légendaire.

8
14603
Le Corsaire n°1 fut mis à l’eau à Concarneau en 1954.

Historique :

Après la création du Centre Nautique des Glénan, il a fallu trouver des bateaux pour les stagiaires.

Le marché n’offrant rien qui fut à la fois robuste, bon marché, d’entretien facile et commode d’utilisation, Jean-Jacques Herbulot décida de construire des bateaux en CP sur les bases d’un concept original.

Après le succès explosif du premier bateau de ce type, le Vaurien, J-J Herbulot s’intéresse à l’initiation à la croisière côtière et il dessine le Corsaire en 1953.

Le Corsaire n° 1 est construit par le chantier Bonin à Lormont et mis à l’eau à Concarneau en 1954. Le succès, là aussi est foudroyant. Après Bonin, les chantiers de Meulan, ceux de Morin, Naviking, Medge et Paul, Barrat, Craff, Leconte, produisent le corsaire en série.

Plus de 3000 unités sont construites en France dont 150 sont exportées aux USA et plusieurs dizaines en Australie.

Il reste une valeur sûre en occasion.

Lorsque se crée en Angleterre le Junior Offshore Group réunissant des petits bateaux pour la course en haute mer, J-J Herbulot adapte son bateau aux règles du JOG.
Le Corsaire Jog possède alors une quille fixe et un bulbe, un pataras, un gréement en tête et un cockpit plus petit. Il est construit aux Ateliers Mécaniques de Normandie.

Dans les années 1970-1972, J-J Herbulot pense construire le Corsaire en stratifié de fibres de verre et polyester, et dessine de nouveaux plans s’adaptant à ce type de fabrication.

Pour la première fois depuis 1972, le Corsaire polyester sort en 2005 avec un pont « version 1954 ».

Fiche technique :

  • Longueur totale : 5.50 m
  • Longueur de flottaison : 4.65 m
  • Largeur : 1.92 m
  • Déplacement à vide : 560 kg
  • Poids du lest : 150 kg
  • Poids de la dérive : 20 kg
  • Tirant d’eau dérive basse : 1 m
  • Tirant d’eau dérive haute : 0.55 m
  • Surface grand-voile : 11.74 m2
  • Surface foc : 4,40 m2
  • Jauge: 2.21 Tx
  • Catégorie maxi: 4e

Matériau: Contre-plaqué ou polyester
Construit depuis: 1954
Architecte: Herbulot
Chantiers: Yorc (CP Epoxy & rénovations) et Jyplast (Polyester).

Corsaire en mer d’Iroise.

Les points forts :

Il reste une valeur sûre du marché de l’occasion et se fabrique toujours à l’heure actuelle.

Grâce à son lest en plomb noyé dans le polyester et une dérive pivotante, le Corsaire est un bateau à la fois maniable et sécurisant.

Doté d’une habilité fonctionnelle; il permet à une famille de goûter aux joies de la navigation, avec une autonomie de quelques jours, en toute convivialité.
Le Corsaire, équipé d’une remorque de mise à l’eau et d’un gréement articulé, se prépare seul pour la navigation en moins d’une heure.

Actualité :

Les régates phare annuelles de la série sont la Coupe de Rivière (1er mai), la Myth of Malham Cup et le National Open Corsaire (début août).

Le corsaire en navigation.

A savoir :

Unique en son genre, il a ouvert la navigation de plaisance à des couches nouvelles de la population, et à ce titre J-J Herbulot est à l’origine d’un formidable mouvement de démocratisation de la voile.

Visitez le site du Constructeur de corsaire : http://www.jyplast.fr

Pour en savoir plus contactez l’association ascorsaire fort sympathique, et dynamique : http://asso.ffv.fr

8 COMMENTAIRES

  1. S.V.P je a un bateaux corsaire comme ce la de la premier photo, je a bessoin du plan pour certificat navigation espagnol. ou peux trouver information…….HELP!

  2. @fernandez pascual fabian. Bonjour. Je pense sans trop me tromper, que le très dynamique et sympathique site de l’AS Corsaire France, vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin, et dont voici le lien : http://asso.ffv.fr/ascorsaire-france

    Tenez nous informés de la suite. Au plaisir de vous relire.

    Alain Sheller.

  3. Bonjour je suis à la recherche des propriétaires d un pacha de herbulot
    J en possède un que j’ai remis a neuf
    Bien à vous Vjonet

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom