Ionic 48, un voilier d’exeption made in Wallonie, alliant art de vivre et plaisir de la régate.

0
1862
photo-voilier-Ionic-48
Après le Ionic 39, salué par les plus grandes revues nautiques, voici maintenant le Ionic 48.

Présenté en avant première mondiale, lors du Grand Pavois de La Rochelle (France), qui s’est tenu du 14 au 19 septembre 2011, ce voilier de luxe construit en Wallonie (Fernelmont, en région namuroise), par le chantier Ionic Yachts, reste à ce jour, l’unique bateau de plaisance belge lancé cette année. En effet, Pierre Lallemand, un architecte talentueux, de réputation internationale qui a collaboré avec les plus grands bureaux d’architecture en Belgique, en Italie mais aussi aux Etats-Unis, ou deux de ses réalisations sont exposées au Musée d’Art Moderne de San-Francisco, nous présente, en collaboration avec Bernard Nivelt du cabinet Joubert-Nivelt, le Ionic 48, un voilier unique, alliant art de vivre et plaisir de la régate.

Ce voilier d’exception, aux lignes épurées, et à l’esthétique résolument moderne, le distingue de toute autre production. Aménagé avec des matériaux de luxe (carbone, essence de noyer), sa construction fait appel à des technologies de pointe notamment en matière de matériaux composites. Quant au design intérieur, il est présenté comme étant « en cohérence avec la beauté des lignes extérieures ».

A noter :

Chaque Ionic 48 peut être aménagé sur mesure selon les spécifications détaillées de son propriétaire, ce qui le rend unique.

photo-int-Ionic-48
Les concepteurs du Ionic 48 ont donné la priorité à la performance, la maniabilité et à la fonctionnalité.

Caractéristiques :

Design : Pierre Lallemand
Architecture navale : Joubert-Nivelt Design
Ingénierie : Rivoyre Ingénierie
Longueur hors tout : 14.93 m
Longueur flottaison : 12.75 m
Maître bau : 4.26 m

Tirant d’air : 20 m
Tirant d’eau : 2.70 m
Déplacement : 10.5 T

Eau douce : 600 L
Carburant : 200 L (augmentable à 400 L sur demande)
Eau grise : 200 L
Eau noire : 60 L

Lest : 5.5 T
Grand voile : 75 m2
Génois : 56 m2

Matériaux :

Coque et pont :

Infusion sous vide Résine Epoxy Fibre de verre multiaxiale et renforts fibre de carbone Airex.
1 crash box
2 cloisons étanches à l’avant
1 à l’arrière
Pont teck
Bout dehors rétractable ou fixe
Garage à annexe dans le coffre arrière

Reportage vidéo : En l’absence de main d’oeuvre spécialisée en nautisme en Wallonie, l’entreprise basée à Noville-les-Bois près de Namur, a formé du personnel en interne et a engagé des personnes ayant suivi la formation aux métiers du composite dispensée par le Forem. Au total, une quinzaine de personnes a concouru à la réalisation du Ionic 48.

Vidéo Présentation du yacht Iconic 48.

A savoir :

Le premier Ionic 48, s’offrira un joli programme de septembre 2011 à février 2012 : première mondiale au Grand Pavois de La Rochelle ; un mois d’essais en mer, sur invitation, à partir du Golfe de Saint Tropez en octobre ; puis le Nautic de Paris, le Boot de Düsseldorf et quelques surprises pour les passionnés de beaux voiliers.

Produit en petite série, le Ionic 48 aurait déjà trouvé un acquéreur en la personne d’un grand patron belge qui aurait déboursé environ 500.000 euros pour ce joyau à voile.

Pour plus d’informations : www.ionicyachts.com

Source vidéo : http://www.lavenir.net

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom