Insolite : découvrez près de Nantes, le bateau mou de l’estuaire, signé par le plasticien autrichien Erwin Wurm.

1
2722
photo-bateau-erwin_wurm_misconceivable
Si l’arrière du bateau est horizontal, il se déforme à partir de la quille, donnant l’impression que le voilier est mou et qu’il penche par l’action de la pesanteur.

Au détour d’une écluse du canal de la Martinière ou Canal Maritime de la Basse Loire, situé près de Nantes, en Loire-Atlantique, vous serez surpris, voire intrigué, par un voilier solitaire qui a comme une irrésistible envie de se jeter à l’eau.

En effet, attiré par la Loire comme par un aimant, ce bateau mou, long de 9 mètres, se penche vers le fleuve dans un gracieux mouvement de bascule. Ce curieux voilier perché sur la berge de l’écluse de la Martinière, au Pellerin (44640), est l’œuvre du plasticien autrichien Erwin Wurm né en 1954, passé maître dans l’art de détourner avec humour les différents moyens de locomotion.

Installé par l’artiste en 2007 dans le cadre de la biennale d’art contemporain Estuaire, l’œuvre intitulée «Misconceivable» reste depuis une curiosité pour les promeneurs, qui l’ont rebaptisée «bateau mou».

Au travers de 3 éditions 2007-2009-2012, Estuaire Nantes-Saint-Nazaire constitue une collection d’œuvres à ciel ouvert :

« Misconceivable » est l’une des œuvres singulières qui jalonnent le Parcours Estuaire, un musée à ciel ouvert qui se découvre le long de l’estuaire de la Loire, de Nantes à Saint-Nazaire. Sur 60 kilomètres sont exposées 24 créations originales d’artistes contemporains, transformant une balade sur les bords du fleuve en une véritable aventure artistique.

Vidéo : l’œuvre « Misconceivable » d’Erwin Wurm.

A savoir :

La structure est pérenne : elle fait partie de l’ensemble des œuvres qui n’ont pas été démontées à la fin de l’édition 2007 de la manifestation.

Découvrez également : La Villa Cheminée, une œuvre de l’artiste japonais Tatzu Nishi ici

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom