IMS 700 le plus grand chantier naval d’entretien, de réparation et de transformation de yachts de Méditerranée

1
1202
photo-chantier-ims-shipyard
Avec cette extension le chantier IMS Shipyard multiplie par cinq sa surface totale et sa capacité d’accueil.

Ce chantier naval situé sur l’ ex-base aéronavale de Saint-Mandrier ( 83), ouvrira mi-décembre dans la baie de Toulon, et accueillera dans un premier temps une douzaine de bateaux, avant une ouverture définitive en mars prochain. Baptisé IMS 700, ce nouveau site sera le plus grand chantier naval d’entretien, de réparation et de transformation de yachts de Méditerranée.

Ce projet a pu voir le jour grâce au départ de l’armée de sa base aéronavale de Saint-Mandrier (Var), qui a libéré 15 hectares en bord de mer, mais aussi et surout à la volonté de la communauté d’agglomération de Toulon de reconvertir le site vers la grande plaisance. Le projet traînait depuis 2003 dans les tiroires, notamment parce que son initiateur, le chantier naval Couach, a fait entre temps deux fois faillite. Mais ses repreneurs tenaces et confiants ont poursuivi le plan initial et investi 23 millions d’euros sur le site. La communauté d’agglomération a de son côté injecté 2,5 millions d’euros notamment pour développer un parc d’activités marines abritant des sous-traitants.

photo-ims-shipyard-3
Avec la mise en service d’IMS 700, IMS Shipyard disposera d’une surface totale de 130 000 m², dont 77 000 m² de terre-plein, et pourra accueillir jusqu’à 100 yachts de 20 à 80 m simultanément.

A savoir :

IMS Shipyard, a su s’imposer comme un acteur reconnu du secteur, particulièrement apprécié pour son sérieux, la qualité de son travail, des relations qu’il instaure avec ses clients et sa capacité à respecter devis et délais, et aborde un nouveau tournant de son histoire en multipliant son offre et sa capacité d’accueil, désormais sur deux sites distants de 5km l’un de l’autre : IMS 300 et IMS 700.

Annoncé le jeudi 25 septembre, au Monaco Yacht Show son nouveau chantier, dit IMS 700, construit sur l’ex-base aéronavale de Saint-Mandrier, en rade de Toulon, ouvrirait le 15 décembre.

Confiés à Eiffage, les travaux d’aménagement, très importants, battent leur plein, avec un peu d’avance sur le planning. Au cours de l’été, 80 pieux de 40 mètres sur les 142 livrés par caboteur début juillet ont été plantés. Reste 37 000 des 60 000 m2 à réhabiliter. Les hangars sont également en cours d’aménagement.

Le constructeur italien Cimolai a livré en pièces détachées par la route (en 17 semi-remorques), le 21 juillet, l’élévateur à bateaux sur pneus de 670 tonnes. Son montage a duré tout l’été et l’engin, haut de 19 mètres pour un coût de 2 millions d’euros, est désormais opérationnel.

Le nouveau chantier sera capable d’accueillir 80 bateaux de 20 à 80 mètres, en complément du premier chantier (IMS 300) situé à Port-Pin-Rolland, également à Saint-Mandrier.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom