Hongrie, la catastrophe écologique menace la faune et la flore du Danube.

0
1183
L’Etat d’urgence a été déclaré dans les trois départements affectés.

La Hongrie est confrontée à la pire catastrophe écologique de son histoire.L’accident industriel, qui s’est produit le lundi 4 octobre, suite à la rupture d’un réservoir déversant plus d’un million de mètres cubes d’une boue rouge toxique et corrosive, en provenant d’une usine de bauxite-aluminium implantée dans la ville d’Ajka, à 160 km à l’ouest de Budapest, menace maintenant la faune et la flore du Danube.

L’écosystème du Danube pourrait être en danger :

Après la rivière Marcal, dont l’écosystème a été entièrement détruit par l’inondation de boues toxiques,  a atteint jeudi 7 octobre en milieu de matinée « la Raab », un bras secondaire du fleuve,  et serait en passe de contaminer le Danube.

Les moyens mis en œuvre :

«Les travaux de neutralisation de la pollution se poursuivent», a expliqué Tibor Dobson, le chef régional des services anticatastrophes.  En plus du plâtre, des acides sont également utilisés pour réduire le niveau de toxicité de l’eau. Selon le chef régional des services anticatastrophes Tibor Dobson, «l’écosystème complet de la rivière Marcal a été détruit, car le taux alcalin très élevé a tout tué», a-t-il déclaré à l’agence de presse nationale MTI. «Tous les poissons sont morts et nous n’avons pas pu sauver la végétation non plus», a-t-il ajouté.

L’Union Européenne ne cache pas sa crainte de voir cette catastrophe écologique s’étendre à plusieurs pays de l’UE, que traverse le grand fleuve, dont la Hongrie mais aussi la Croatie, la Serbie, la Roumanie, la Bulgarie, l’Ukraine et la Moldavie. Deuxième plus grand fleuve d’Europe après la Volga, le Danube mesure près de 3.000 km de long. Il prend sa source en Allemagne et se jette dans la mer Noire par le delta du Danube situé en Roumanie et en Ukraine.

Le Service des eaux a indiqué jeudi 7 octobre, que les échantillons d’eau prélevés au confluent de la rivière Raab avec le Danube révèlent  » un taux alcalin légèrement supérieur à la normale, entre 8,96% à 9,07% « , alors que la normale est à 8% sur une échelle allant jusqu’à 14, a précisé un responsable dépêché sur place.

La société de production d’aluminium (MAL) :

Dans un communiqué, la société a affirmé, avoir observé toutes les règles de sécurité. Mais, selon le gouvernement, qui a ordonné l’arrêt de la production de l’usine « MAL » aurait entreposé trop de boue rouge dans le réservoir qui pourrait avoir cédé à cause d’une surcharge. Les dommages liés à cet accident, sont évalués provisoirement à plus de 5 millions d’euros.

A noter :

Selon l’organisation écologiste Greenpeace, des échantillons d’eau prélevés dans ces rivières ont révélé, la présence de plomb, de chrome et d’arsenic.

Vidéo : Pollution en Hongrie : des précédents en Europe.

A savoir :

Ces déchets très polluants ont déjà tué quatre personnes, blessé près de 120, et provoqué l’évacuation de trois villages.

Environ 1,1 million de mètres cubes de boue rouge toxique mélangée à de l’eau se sont déversés sur les sept villages voisins d’Ajka. La production d’une tonne d’aluminium entraîne le rejet de près de trois tonnes de boue rouge.

Le procédé de fabrication de l’aluminium commence par l’extraction de minerai de bauxite. La bauxite a été identifiée en 1822 par le chimiste Pierre Berthier aux Baux de Provence, d’où sa dénomination.

Source vidéo : http://fr.euronews.net

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom