Grandes Marées du siècle, ce qu’il faut savoir.

4
945
Capture-d’ecran-photo-maree-du-siecle
La première Marée dite « du siècle », de ce millénaire est annoncée le 21 mars 2015.

D’autres marées à forts coefficients sont annoncées pour 2015, et notamment le 20 février prochain, avec un coefficient à 118, qui nous promet avant la Marée du siècle annoncée le 21 mars 2015, de belles vagues en perspectives.

La force d’une marée est indiquée grâce à un coefficient exprimé en centièmes qui va de 20 (marées faibles, dites de mortes-eaux) à 120 (grandes marées, dites de vives-eaux). Le coefficient indique donc la hauteur de la marée haute. Pour simplifier, plus le coefficient est grand, plus le marnage (la différence de hauteur entre la marée basse et la marée haute) est grand.

Les plus grandes marées se produisent lorsque les forces d’attraction de la Lune et du Soleil se conjuguent, lors de l’équinoxe. Ce phénomène astronomique, mathématique, se caractérise par une marée au coefficient atteignant les maximum (119-120), dite du « siècle » qui revient en général tous les 18 ans.

photo-maree-du-siecle-1
En Bretagne, une simple grande marée conjuguée à de forts vents peut déjà être très impressionnante, comme ici à Douarnenez (photo : © Le Télégramme).

Marée du 21 mars 2015 (coefficient 119), record du siècle :

L’appellation « marée du siècle » est un peu abusive car ce phénomène intervient tous les 18 ans environ (cycle de Saros) lorsque les facteurs se trouvant en phase influent au maximum sur les forces génératrices de la marée. Ainsi la dernière grande marée avec ce coefficient s’est produite le 10 mars 1997 et les prochaines auront lieu le 3 mars 2033 et le 14 mars 2051. Il faut aussi garder à l’esprit que même si les coefficients de marées de 119 et 120 sont rares et marquent les esprits, les coefficients légèrement inférieurs autour de 115 sont plus fréquents et correspondent à des marnages peu différents.

Et enfin, a titre d’exemple, le 21 mars 2015, le marnage dans la Baie du Mont Saint-Michel atteindra 14,15 m soit plus qu’un immeuble de 4 étages !

On ne vous rappellera jamais assez, que ce spectacle naturel, grandiose, recherché par les photographes, les fans de coques et autres couteaux, reste potentiellement très dangereux.

Vidéo : le phénomène des marées par rapport à la Lune.

A savoir :

Les marées les plus faibles de l’année se produisent normalement aux solstices d’hiver et d’été, les plus fortes aux équinoxes de printemps et d’automne. Les prochaines sont annoncées pour le 3 mars 2033 et le 14 mars 2051.

Pour en lire + : Nicolas Weber, spécialiste de la marée au SHOM (service hydrographique et océanographique de la Marine).

Source vidéo : Youtube/Reportage : réalisation, musique, montage et présentation: François Legrand (Thanks to BBC, this is a nonprofit video editing).

4 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom