Glory of the Sea, un voilier, une équipe, un tour du monde par les deux pôles.

1
1917
Pierre-Marie-bazin
Pierre-Marie Bazin (skipper et patron de chantier naval) et le bateau Glory of the sea.

Actualité :

Ce projet de tour du monde à la voile à bord du voilier « Glory of the sea » par les deux pôles, s’inscrit dans les défis de « Respectons la Terre », l’association créée par Charles Hedrich (http://www.respectonslaterre.org) et qui entend témoigner de l’impact du réchauffement climatique, sur les territoires, où se déroulent les expéditions de cet ancien officier de la marine marchande, ex-chef d’entreprise, et moniteur de ski à Saint-Gervais.

Un défi ambitieux, Groenland- Groenland :

Faire le tour du monde à la voile, par les deux pôles, une première, en compagnie d’une équipe très qualifiée, qui prendra effet début août 2009. A ses côtés, et successivement, les skippers Pierre-Marie Bazin et Christian Dumard, plus quatre équipiers émérites, Louis Duc, Xavier Macaire, Loïc Frin et Emmanuel Appère. Ils embarqueront à bord du Glory of the sea, un monocoque de 50 pieds, à Upernavick, une ville de l’ouest du Groenland , début août, la date précise dépendant des conditions météo. Direction le passage du Nord Ouest, puis le détroit de Béring, suivi de la traversée de l’océan pacifique, et de l’Océan Indien, pour franchir le Cap de Bonne Espérance, avant de rejoindre le Cap Horn, puis remonter au point de départ, c’est à dire, Upernavick. Tout cela en 18 mois, plus ou moins, selon les conditions météo, soit au total 27 000 milles marin, l’équivalent de          50 000 km.

Sept hommes pour 18 mois d’expédition :

Pierre-Marie Bazin (skipper et patron de chantier naval), Charles Hedrich (aventurier) et Christian Dumard (skipper, routeur, journaliste) vont se relayer en tant que chef d’expédition tout au long de ces 18 mois d’aventure pure et dure.

Avec eux, quatre marins confirmés :

Louis Duc (4e de The Artemis Transat 2008 en Class40), Xavier Macaire (vainqueur de la Select 6,50 2009 en série), Loïc Frin (équipier de PM Bazin sur la Québec-St Malo en Class40), Emmanuel Appére (charpentier de marine et capitaine 200 navigateur du large).

A suivre le Passage Nord-Ouest :

Vers le 30 août : Nome – Cambridge bay
Vers le 20 sept. : Cambridge bay – île Disko
Du 25 sept.au 25 oct. : Disko – Marans

Spécificité du bateau le Périple 50, un voilier spécialement conçu (par Jacques Peignon, né à Vitrezay) pour les expéditions extrêmes :

Trois ans autour du continent antarctique, 53600 miles et plus de 100 escales, en majorité, sous les quarantièmes, avec dix-huit îles subantarctiques visitées. Une construction en alu à double peau , l’espace entre les deux peaux est rempli de mousse, ce qui augmente considérablement la robustesse pour fréquenter les icebergs .Le mât aile pivotant, toujours en poste, ne craint pas les vagues et,  de plus, participe à la propulsion.

Les deux quilles lestées, 3 tonnes de lest réparties dans chacune des quilles, à 3,50 mètres de profondeur, sont interchangeables, et fonctionnent avec des vérins hydroloques; elles sont entièrement relevables pour pouvoir se poser sur la glace. Les safrans relevables jusqu’à 45° d’angle et pivotants sont spécialement étudiés pour la navigation dans les glaces.Pensé pour aller vite, le Glory of the Sea est notamment doté d’un mât aile.

La ligne d’arbre est escamotable dans un puits, pour pouvoir pousser la glace sans risque. Elle est utilisée aussi pour optimiser la production d’électricité, à l’aide de l’alternateur d’arbre.

Caractéristiques techniques du bateau Glory of the Sea :

  • Longueur coque : 15,25 m
  • Longueur flottaison : 13,72 m
  • Tirant d’eau : 0,80 m à 3,20 m
  • Surface de voile : 127m2
  • Motorisation 100 ch Diesel
  • Capacité Gasoil : 2 000 L
  • Capacité eau : 1000 L

Coté confort :

Hublots double vitrage évitent la condensation.
Une cabine double avec hublots et rangements.
Une cabine triple avec hublots et rangements.
Deux couchettes équipage.
Carré spacieux pour dix convives avec cave à vin transformable, lit double supplémentaire.
Matériel audio et vidéos, écran plat.
Cuisine équipée pour l’autonomie avec par exemple four à pain. 3 frigos …
Doubles Sanitaires douches et Wc.
Bibliothèque de bord avec livres histoire et aventure.

Vidéo présentation du bateau Glory of the Sea.

A savoir :

Charles Hedrich, né le 3 mars 1958, à Lyon, est un aventurier unique qui a réussi l’exploit d’atteindre le toit du monde en mai 2006, après avoir fait le tour du monde en solitaire en 2004, et participé au Dakar moto en 2003.

Jacques Peignon, capitaine et architecte, vit à Port Maubert (Charente maritime), situé en bordure du plus grand estuaire d’Europe, où il a acheté le magasin du Vieux Moulin. Une citation de Jacques Peignon : « Il faut être audacieux pour marcher sur « la peau du diable » », expression des marins qui désigne les océans.

Le bateau Glory of the Sea recevra 4 à 5 passagers sportifs pour des croisières de 1 à 10 jours, pendant le Tour du Monde par les deux pôles Août 2009 / Novembre 2010.

Pour en savoir plus sur le navigateur Jacques Peignon, visitez le site de Nicole Bertin sur : http://nicolebertin.blogspot.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom