Fuite de gaz en mer du Nord : C’est le « Plus gros incident » pour Total depuis 10 ans.

0
378
photo-Total-Elgin-Franklin
La fuite de gaz sur Elgin-Franklin a formé un nuage suffisamment dense pour être visible par d'autres plates-formes de la mer du Nord.

Le groupe pétrolier français Total lutte encore ce mercredi contre une importante fuite de gaz sur l’une de ses plateformes à environ 240 kilomètres au large de la ville écossaise d’Aberdeen, en mer du Nord Britannique. Cet incident qui a entraîné la mise en place d’une zone d’exclusion maritime et aérienne et l’évacuation par précaution de plus de 300 personnes, n’est pas sans risque.

En effet, selon Simon Boxall, océanographe à l’université de Southampton, qui s’est exprimé sur la BBC ce mardi « Nous avons affaire à une substance très toxique et inflammable. (…) La question doit être abordée avec énormément de prudence« , en soulignant que l’on était pas à l’abri d’une explosion.

A noter :

La plate-forme produisait jusqu’alors neuf millions de mètres cubes de gaz par jour, l’équivalent de 3% de la production britannique de gaz naturel, ainsi que 60’000 barils par jour de brut léger.

Total : Fuite de gaz en mer du Nord.

A savoir :

Dans son dernier communiqué mardi soir, le groupe Total précisait que « la fuite se poursuivait, même si la situation restait stable ». Deux vols de reconnaissance doivent être conduits ce mercredi. Et de conclure « Tous nos efforts se concentrent pour contrôler la fuite de gaz », a assuré le groupe pétrolier français.

Source vidéo : lci.tf1.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom