Vendée Globe 2012-2013 : François Gabart (Macif) devient le plus jeune vainqueur de la célèbre course autour du monde en solitaire et sans assistance.

0
778
photo_le-skipper-francais-francois-gabart-avant-le-depart-du-vendee-globe-le-10-novembre-2012-aux-sables-d-olonne
Le skipper français François Gabart avant le départ du Vendée Globe, le 10 novembre 2012 aux Sables d’Olonne (afp.com/Jean-Sebastien Evrard).

Alors que le 12ème et dernier concurrent de la course, le Franco-Italien Alessandro di Benedetto (Team Plastique/plan Finot-Conq), croise dans l’Atlantique sud, au sud-est de Rio de Janeiro à environ 4700 milles de l’arrivée, François Gabart, le benjamin de la compétition, vient de confirmer qu’il avait assurément le talent d’un vieux briscard, en coupant la ligne d’arrivée du Vendée Globe 2012-2013, dimanche 27 janvier à 15h18 minutes, établissant du même coup, un nouveau record en bouclant son tour du monde de 24.000 milles (44.450 km), en 78 jours de mer. Record qui était détenu par Michel Desjoyeaux, lors de l’édition 2008-2009, en 84 jours et 3 heures.

On notera également, que pour la première fois, en monocoque, deux hommes seuls, sans escale et sans assistance, vont boucler le tour du monde en moins de 80 jours.

En effet, non loin derrière le jeune prodige de la voile française qui signe pour sa première participation au Vendée Globe, une victoire et un record,  on attend pour la seconde place de ce tour du monde à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance, le skippeur Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), né le 11 mai 1977 à Saint-Pol-de-Léon (Finistère), qui doit arriver aux Sables d’Olonne dans les prochaines heures.

Saluons au passage ses deux frenchies skippeurs (Gabart et Le Cléac’h), qui nous ont offert, une lutte incroyable et haletante tout au long de ce tour du monde à la voile 2012-2013.

Vidéo : Gabart à un jour de l’arrivée.

A savoir :

Derrière François Gabart, et le skippeur Armel Le Cléac’h, on retrouve le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), et le Français Jean-Pierre Dick, dont le bateau (Virbac-Paprec 3) qui a perdu sa quille dans la nuit de lundi à mardi et qui navigue avec les ballasts remplis d’eau de mer, a pour sa part indiqué samedi qu’il ne s’arrêterait pas aux Açores et ferait route vers le Portugal. Ensuite le skippeur décidera « vers le 28 ou le 29 » (lundi ou mardi) s’il s’arrête au Portugal ou s’il tente de passer le cap Finistère (nord-ouest de l’Espagne) pour embouquer le golfe de Gascogne et rentrer aux Sables-d’Olonne.

Dans leur sillage, la course va continuer pendant encore quelques jours pour leurs poursuivants, voire plusieurs semaines pour les derniers.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom