Fora Marine RM 1350, le nouveau « Land Rover » des mers.

4
5365
rm-1350-sous-genacker
RM1350 sous genacker, performances, robustesse, volume, design, et bien-être.

Historique :

En 1990, le Chantier « Yes » lance le premier RM 900. Environ 50 RM 900 seront construits par le chantier Yes avec quelques variantes (gréement, croisière ou régate). Il y a eu également une version « performance » avec moteur placé au centre du bateau. Puis,  le chantier Yes lance le RM 800, dessiné par Marc Lombard (Manager & Architecte naval, Diplômé de Southampton institute of Technology depuis 1981).

Le Chantier Sysba, qui entre temps a repris  la société YES, sort en 1999, le RM 10.50 sur plan Lombard qui connaît un beau succès.

La silhouette s’affine et les aménagements se font plus chauds. Le chantier améliore peu à peu le modèle et construit environ 20 RM 10.50 en continuant la production du RM 800. Différents projets dont un nouveau RM 900, et un RM 1200 étaient à l’étude, mais aucun n’aboutira vraiment.

Fin 2002, le chantier Sysba dépose le bilan… Fora reprend le flambeau toujours sur le site de La Rochelle :  la production des RM 10.50 se poursuit et le RM 1200 est lancé en 2003.

Ce chantier, spécialisé dans les voiliers pour le grand large, de 8 mètres 80 à 13 mètres 50, qui s’est fait une réputation autour du concept « Fast Ocean Sailing » (en Français “vite et loin”),  ne connaît pas la crise.

Actualité :

Le RM 1350 a été baptisé le jeudi 25 Juin 2009 à la Rochelle.

Le plan de pont et l’accastillage sont, avant tout, pensés pour naviguer. En posant un pied sur ce bateau de 45 pieds, vous découvrez un cockpit large et fonctionnel, les passes avant sont immenses, vous barrez avec une barre franche et un coffre est dédié pour le bib.

Le gréement est élancé, il reçoit de longues barres de flèche poussantes, la grand voile est entièrement lattée et montée sur chariots à billes. A la proue du bateau, un étai intermédiaire reçoit une trinquette sur enrouleur pour recentrer la poussée vélique quand le vent monte.

Le bateau est rapide et vif :

Son poids, inférieur de 15% au bateau de croisière classique, associé à de bonnes surfaces de voile, a une grande longueur à la flottaison et des appendices profilés en font un voilier taillé pour avaler du mille !

cabine-int-1350-rm
Les RM ont un aménagement raffiné et soigné qui sort des codes classiques.

Naviguez à vive allure sans forcer :

La carène est signé Marc Lombard, elle est moderne et puissante avec un maître beau reculé. D’une stabilité incroyable de route latérale (gîte) et longitudinale apportée notamment par les bouchains. Il possède également une ergonomie de manœuvre d’une facilité parfaite.

Intérieur :

On est d’abord surpris par la clarté, « on voit devant ! » La vision panoramique est très confortable mais pas seulement, c’est aussi un outil de sécurité important quand on navigue loin, cela permet en effet de faire le quart de l’intérieur quand les conditions de mer sont moins bonnes. Coté confort, on y retrouve les valeurs sures des aménagements typiques des RM, à savoir, une grande table à carte, une cuisine en U avec vision panoramique, un local technique, une couchette navigateur, une cabine double à lits superposés, et une cabine volumineuse dite « propriétaire » située à l’arrière, avec salle d’eau privative.

Construction :

Construite en CP époxy, la coque du RM est plus légère et plus rigide que les bateaux polyesters. Cela permet des performances nautiques supérieures mais aussi une durabilité de la coque bien meilleure (aucun risque d’Osmose ou de délamination). Pour les programmes dans les glaces, on ajoutera, en option, une voile de Kevlar qui protégera la coque des poinçonnements de Gowler.

Le RM 1350 innove et propose deux ambiances (côte Est ou côte Ouest):

L’ambiance San Francisco, très « Pop Art », qui accommode la technicité du RM 1350 avec un panel de couleurs modernes et tendances.

L’ambiance classique RM, reprenant le design des maisons de l’ile de Ré : camaïeux de gris clair souligné de fargue en teck brut, appelé maintenant Nantucket.

Vidéo RM 1350 sous voiles.

Caractéristiques RM 1350 :

  • Longueur hors tout :13.70 m
  • Longueur de coque : 13.46 m
  • Longueur flottaison : 12.82 m
  • Largeur hors tout : 4.50 m

Tirant d’eau biquille (mono-safran) : 1.95 m
Tirant d’eau monoquille (bi-safran) : 1.55 m
Tirant d’air : 20.51 m
Déplacement lège : 9.2 T
Déplacement pleine charge : 10.9 T

Motorisation : Volvo D2.75
Réservoir eau : 600 L
Réservoir carburant : 250 L

Plan Voilure :

  • Grand Voile : 53.60 m2
  • Génois sur enrouleur : 59,00 m2
  • Trinquette : 31.6 m2
  • Spi : 135 m2

Spécificité :

La table à carte du nouveau RM 1350, est certainement la plus grande, la plus volumineuse, la plus ergonomique et la plus étudiée de tout le marché de la plaisance mondiale, jugez plutôt :

un plateau immense sur trois angles pour travailler à la gîte. Un pupitre frontal pour avoir toutes les informations devant les yeux, en position assise, ou debout, avec main courante pour se tenir. Une vision panoramique à 180° vers l’extérieur du bateau. Une couchette navigateur en latéral du poste.

Le prix standard du RM1350 est d’environ 277 000 euros. Le tarif indiqué n’inclut pas : les options, les voiles, l’électronique, l’armement, et la préparation.

Vidéo présentation de la cuisine du RM 1350.

A savoir :

Économie 2009 :

L’actuel président, Monsieur Martin Lepoutre, s’est lancé en 2002 dans la construction de bateaux de croisière en contreplaqué époxy. «Pour s’imposer sur une niche, il faut être différent des gros chantiers, voire marginal», explique l’intéressé. Plus légers, plus rigides, ces bateaux permettent de faire de la croisière rapide, voire le tour du monde et continuent d’attirer une clientèle fidèle. Résultats : RM Fora Marine, qui emploie une trentaine d’ouvriers, échappe à la crise.

Après avoir construit 40 bateaux en 2008, le chantier a adapté son plan de production à 30 unités cette année. Après cinq mois d’activité, il en a déjà vendu 26. «Nous n’avons pas pu garder quelques intérimaires et nous n’avons pas renouvelé deux ou trois CDD», confesse Martin Lepoutre. Il estime qu’il réalisera 6 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année, à peine moins que l’an dernier. Dans le pire des cas, il terminera l’année à l’équilibre.

A la demande des importateurs dans les différents pays, où RM est présent (Espagne, Italie, Norvège, Grande Bretagne), le chantier a décidé de proposer une version GTE (Grand Tirant d’Eau) en monoquille pour les RM1050 et RM1200.

RM 1050 : Longueur : 10.47 m Largeur : 3.95 m Tirant d’eau biquille : 1.60m

Élu voilier de l’année 1999, le RM 1050 est une véritable référence dans les bateaux de croisière.

Prix environ du RM 1050 standard TTC : 143 900 €

Le RM 1350 sera visible au salon de Cannes ainsi qu’au Grand Pavois 2009. Salons Nautiques ici

Visitez le site du constructeur : http://www.rm-yachts.com

Lien de l’architecte Marc Lombard : http://www.marclombard.com

Rendez vous :

Le 19 et 20 septembre 2009 :
rassemblement des RM et Randonneurs à la Trinité sur Mer, pour en savoir plus : http://www.rm-asso.org

4 COMMENTAIRES

  1. Interesting article and one which should be more widely known about in my view. Your level of detail is good and the clarity of writing is excellent. I have bookmarked it for you so that others will be able to see what you have to say.

    gaming seat

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom