Etats-Unis : Un gigantesque navire taïwanais pour la récolte de pétrole en surface.

0
791
Le "A Whale", un navire transformé en "super-écumoire", est arrivé dans le golfe du Mexique, le 2 juillet.

Suite à la marée noire, les espoirs des autorités et de BP se concentrent désormais sur un énorme navire taïwanais, baptisé « A Whale ». Ce navire mesurant 335 mètres de long, est le plus grand « super-écumoire » au monde. Au mois de juin dernier, ce pétrolier-minéralier a subi des travaux au Portugal pour être transformé en super-écumoire. Ce navire, qui appartient à la société taïwanaise TMT Shipping, est arrivé dans le golfe du Mexique, le 2 juillet 2010.

Rappel des faits :
C’est plus de 700 kilomètres de côtes américaines qui ont été souillées par le déversement continu du pétrole. Ce sont des millions de litres de brut qui se sont infiltrés dans les eaux du golfe du Mexique depuis l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon, le 20 avril dernier, qui a, rappelons le, tué onze ouvriers lors de l’explosion.

Actualité :
Après avoir acheté à l’entreprise bretonne Ecoéane, basée à Paimpol (Côtes d’Armor), 10 exemplaires de son Cataglop, un bateau dépollueur qui peut absorber les hydrocarbures à la surface de l’eau, les Etats-Unis dans l’urgence, ont décidé de faire appel à un navire taïwanais baptisé, »A Whale », le plus grand au monde pour la récolte de pétrole en surface qui a commencé samedi 3 juin à faire des tests de récupération de pétrole au large de la Nouvelle-Orléans.

Ce navire, qui a la taille de quatre terrains de football, peut pomper jusqu’à 50 000 barils de pétrole par jour. Après avoir récupéré un mélange de brut et d’eau, il sépare les deux éléments et rejette en mer l’eau nettoyée. En attendant une solution définitive pour stopper la fuite du puits à 1 500 mètres de profondeur, le groupe pétrolier BP compte doubler la quantité d’hydrocarbures récupérée avec « A Whale ».

Le bateau taïwanais devrait être en mesure de nettoyer environ 80 millions de litres d’eau salée chaque jour. Le dispositif mis en place sur le navire aspire les eaux polluées. La machine rejette ensuite à la mer l’eau nettoyée.

A noter :
L’espoir ultime, reste et repose sur les puits de dérivation destinés à stopper définitivement la fuite, mais les travaux de forage ne seront pas achevés avant le mois d’août, en étant optimiste.

Vidéo présentation du super-écumoire « A Whale ».

A savoir :

Ecoéane : Le contrat s’élève à 2 millions d’euros. Les 10 navires ont été vendus à la société Ashbritt (Miami), spécialisée dans le traitement des catastrophes naturelles. Le départ de 7 d’entre eux est prévu dans les prochain jours, à partir de l’aéroport de Nantes Atlantique, 2 autres seront livrés d’ici à 30 jours, le dixième est déjà sur place.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom