Eric Tabarly, une vie légendaire.

3
722
Eric Tabarly, le sphinx de Bénodet.

Eric Tabarly, grand monsieur au palmarès impressionnant,  est le père spirituel de toute la génération actuelle des coureurs au large qui sont tous, à un moment ou un autre, passés par son école.

Son amour de la mer commence très tôt; alors qu’il n’a que trois ans il navigue déjà à bord du premier voilier de son père (Annie) en 1952.

A 21 ans il s’engage dans la marine nationale comme pilote aéronavale et ensuite intègre l’école navale et convainc son père de lui donner le Pen Duick , un vieux cotre anglais de 1938 acheté à William Fife. De ce premier Pen Duick s’ensuivra bien d’autres.

Il sera décoré de la légion d’honneur par le Général De Gaulle, puis Capitaine de vaisseau il entre à l’académie de marine en 1990.

Eric Tabarly était un homme de cœur, au moral d’acier et fidèle en amitié.Il a essentiellement exercé ses commandements à bord de ses propres voiliers où parfois il accueillait des appelés venus effectuer là un service militaire qui reste pour tous, un moment inoubliable.

A mon sens c’est le seul navigateur dont le nom est aussi profondément lié à ses bateaux les Pen Duick. En effet, visionnaire de l’architecture navale de course et marin hors pair, il possède un palmarès impressionnant:

  • en 1964, il participe à la transatlantique en solitaire (Ostar) et remporte sur son Pen Duick II la course en un temps record.
  • en 1967, 1er de la Fastnet sur Pen Duick III
  • entre temps il lance le premier grand trimaran de course transocéanique le Pen Duick IV.
  • 1er de Sydney Hobart en 1969
  • 1er de la transatlantique en solitaire ( San Francisco Tokyo ) sur Pen Duick V en 1975
  • 1er du triangle atlantique 1976
  • 1er de la transat en solitaire sur Pen Duick VI, suivi par des millions de Français adulé par la presse.
516px-pen-duick-i
Le premier Pen Duick d’Eric Tabarly.

On peut bien avancer qu’il est l’inventeur en France de la course au large, qu’il a fait découvrir au grand public grâce à ses victoires.

Eric Tabarly disparaîtra en mer à l’âge de 66 ans à bord de son voilier le Pen Duick, au cours d’une manœuvre de nuit par gros temps dans les eaux Irlandaises.

Le sphinx de Bénodet, le sage de l’océan, ou plus affectueusement Pépé, nous aura fait grandir et prendre conscience que l’on est jamais assez prudent en mer !!!

« La chance peut prendre la forme d’un homme qui peut changer un destin  » (mémoires du large – 1997 – édition de Fallois)

A. Sheller

Vidéo Record de la traversée de l’Atlantique d’Eric Tabarly

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom