Des scientifiques ont mis au point une matière qui repousse l’eau.

0
684
photo-Universite-de-Rochester-USA
L’Université de Rochester fondée en 1850, membre de l’Association of American Universities, est une université de recherche privée et mixte située à Rochester (New York) aux États-Unis.

De nombreuses études sont menées depuis des années sur ces matériaux hydrophobes. Après les chercheurs de l’Institut Polytechnique et Université d’État de Virginie qui se sont intéressés aux qualités super-hydrophobes des feuilles de lotus pour mettre au point un revêtement capable de préserver les qualités originelles du matériau protégé, un article publié dernièrement dans le journal of Applied Physics indique que des scientifiques de l’Université de Rochester (université de recherche privée et mixte située au nord de l’état de New York), ont mis au point une matière qui repousse l’eau.

Pour cela, ils ont utilisé des lasers pour transformer le métal en un composant « super-hydrophobique ». Cette prouesse scientifique a pour but de préserver ce nouveau métal qui ne pourra pas s’user avec le temps, contrairement à ce que permettent les méthodes moins efficaces actuelles. Les chercheurs se penchent également sur les moyens d’appliquer la technique à d’autres matériaux, non-métalliques.

A noter :

L’Hydrophobie et super-hydrophobie peut être utilisé pour un certain nombre d’applications telles que la prévention de la rouille, anti-givrage, les ailes d’un avion pour éviter que la glace s’installe dessus, ou même dans les utilisations d’assainissement.

Pour info :

Le  financement a été assuré par la Fondation Bill & Melinda Gates et le Bureau United States Air Force de la recherche scientifique. Pour en lire + cliquez ici

Voici la vidéo qui nous montre cette prouesse scientifique.

A savoir :

L’Hydrophobie et super-hydrophobie se définit assez simplement : l’angle de contact d’une goutte d’eau, lorsqu’elle est sur une surface plane (localement), doit dépasser les 90 degrés. Au-delà de 150°, la surface est alors considérée comme étant super-hydrophobe. Un angle de contact égal à 180° signifie que la goutte d’eau est complètement sphérique, repoussant la zone de contact jusqu’à un simple point. À titre d’exemple, le Téflon d’une poêle n’est qu’hydrophobe, l’angle de contact moyen étant de 95°.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom