Découvrez en Charente-Maritime, l’un des premiers Musées à flot de France.

0
655
photo-L-Angoumois
L’Angoumois, un chalutier pêche arrière en métal, de 38 mètres, lancé en 1969 et construit à Dieppe, touché par un incendie le 12 juillet 2012, ré-ouvrira progressivement à la visite cette année.

Un musée atypique, vivant, ludique, et surprenant, qu’il ne faut pas manquer si vous passez par La Rochelle (Charente-Maritime). Situé sur les quais du Bassin des Chalutiers à proximité du Vieux Port, le Musée Maritime de La Rochelle a été créé en 1986 par Patrick Schnepp (fondateur, directeur et conservateur), pour valoriser un patrimoine encore mal reconnu et participer à la dynamique que la ville avait engagée autour de sa forte identité maritime.

Le Musée Maritime de La Rochelle a rassemblé, restaure et entretient une flotte patrimoniale de 8 navires. Ces navires sont aujourd’hui des trésors nationaux qu’il faut à tout prix conserver durablement afin de les transmettre aux générations à venir. Dans le cadre du redéploiement du Musée Maritime, parallèlement et complémentairement aux travaux de restructuration des espaces dans les anciens bâtiments de la marée, un important travail de restauration du patrimoine maritime est en route depuis 12 ans. L’enjeu est de taille pour le Musée Maritime de La Rochelle, puisqu’il s’agit de remettre en état toutes leurs unités dites de « collection ».

photo-musée-maritime-la-Rochelle
En octobre 2008, le Musée Maritime de la Rochelle, a rejoint les Musées de la Ville devenant un service municipal.

A noter :

Ce travail de conservation s’est enrichi d’un projet autour de la mémoire des gens de mer ; « Alors, Raconte ! » Pour un patrimoine qui vit et qui navigue, pour la préservation des savoir-faire, le Musée rochelais a développé sur ses quais une politique d’accueil des yachts classiques dont les propriétaires s’engagent à naviguer et à régater. Le projet de restauration du Slipway complétera cette dynamique et dotera La Rochelle d’un outil adapté à la restauration, l’entretien des bateaux du patrimoine.

Projet :

En 2014-2015, l’ouverture des nouveaux espaces à terre dans la Halle à Marées et autour du slipway enrichira ce site d’un centre d’interprétation dont la muséographie se déclinera autour de l’histoire maritime rochelaise.

La Rochelle, une ville tournée vers la mer :

La Rochelle, cité millénaire, dotée d’un riche patrimoine historique et urbain, est aujourd’hui devenue la plus importante ville entre l’estuaire de la Loire et l’estuaire de la Gironde. Elle est aussi et avant tout une commune littorale, située en bordure de l’océan Atlantique, qui bénéficie d’une position excellente pour la navigation nautique de plaisance, où son port de plaisance, le port des Minimes, est considéré comme le plus grand de toute la côte atlantique Française.

Par ailleurs, La Rochelle dispose également au site de La Pallice d’un port en eau profonde, largement accessible aux navires de haute mer et aux paquebots. Il constitue, en effet, l’unique port de la côte atlantique française libre de toute contrainte de la marée avec une profondeur importante à marée basse, étant disponible 24 heures sur 24. Ce qui représente un atout considérable pour le développement de son port maritime, pouvant recevoir des navires de plus de 200 000 tonnes de port en lourd. A découvrir!

Vidéo : extrait « Alors raconte » Musée Maritime de La Rochelle 2011.

A savoir :

Musée maritime site internet : http://www.museemaritimelarochelle.fr

A voir :

Mémoires vives, reportage de 26 minutes sur le Musée Maritime de La Rochelle diffusé le 26 janvier 2013 sur France 3 Littoral, qui vous raconte sa merveilleuse histoire  ici

Retrouvez l’article lié à L’Angoumois, un chalutier de 38 mètres touché par un incendie le 12 juillet 2012 ici

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom