Comprendre le vent, réel, relatif et apparent, en surf ou en kitesurf.

0
3015
Le vent est un mouvement de l'atmosphère.

Comprendre le vent :

Le vent, élément naturel indispensable à la pratique de notre sport peut s’avérer très grisant quand on le connait bien et que l’on en mesure sa force mais peut aussi devenir un réel danger lorsque l’on ne le comprend pas. Cet article a pour but de vous présenter de façon rapide les principes de cette force naturelle et vous aider à mieux le comprendre pour vos prochaines sessions. Il ne vous dispense pas de prendre des cours dans une école de voile ou de kitesurf avant tout mise en situation.

Définition du vent :

Le vent, élément naturel indispensable.

Le vent est un mouvement de l’atmosphère qui est présent sur la terre mais qui peut également apparaître sur d’autres planètes. Il est généré en gros par un réchauffement, grâce à l’action du soleil, inégalement réparti sur la surface de la planète et de la rotation du globe. Plusieurs phénomènes terrestres peuvent entrer en compte lors de la formation du vent, par exemple, près d’un lac ou de la mer, le soleil réchauffe plus rapidement le sol que l’eau ce qui accentue la vitesse du vent et ce qui nous donne les thermiques. Autre exemple, dans des vallées très encaissées, l’air ne peut suivre qu’un seul chemin ce qui provoque des vents plus forts en général comme le Mistral.

Vent réel, relatif et apparent :

Lorsque vous vous déplacez en kitesurf, le vent que vous ressentez lors de votre déplacement peut être différent du vent généré par les conditions météorologiques.

Vent réel :

le vent qui est ressenti par un observateur immobile : il est dû uniquement au déplacement de l’air autour de celui-ci. Sa direction et sa force peuvent être lues sur un instrument fixé sur le lieu où l’observateur se situe (ex: anémomètre).

Vent relatif :

le vent généré par le seul déplacement de l’observateur, égal en intensité, de même direction, et opposé en sens, à la vitesse relative de celui-ci. Il est d’autant plus fort que la vitesse de déplacement est élevée.

Vent apparent :

le vent tel qu’il est ressenti par l’observateur en déplacement, somme vectorielle des deux précédents, c’est-à-dire du vent réel et du vent relatif. La notion de vent apparent est beaucoup utilisée en kitesurf : en effet, le vent ressenti sur la planche dépendra non seulement du vent réel, mais également de la vitesse. C’est le vent que reçoit effectivement l’aile.

Mesure du vent :

La vitesse du vent est évaluée en utilisant l’échelle de Beaufort, échelle fermée à 13 niveaux de force 0 à force 12, s’ils n’ont pas d’instruments pour la mesurer. Cette échelle relie l’effet du vent sur la mer (hauteur des vagues, production d’embruns, etc.) à sa vitesse. Autrement, on utilise les nœuds. Au sol et en altitude, le vent est mesuré en km/h, en mètres/seconde ou en nœuds. La vitesse du vent peut varier très rapidement en cas de grains (gros nuage noir et forte pluie) ou encore d’orage.

Annimation Satélite.

Nous vous conseillons d’étudier les prévisions météo avant de prendre la décision d’aller à l’eau. Malheureusement, les sites de prévisions météo ne sont pas toujours exacts et vous seul pouvez savoir s’il y a un risque à la pratique du kitesurf. En cas de doute, n’hésitez pas à aller à la rencontre des locaux qui vous indiquerons si oui ou non vous pouvez vous mettre à l’eau.

Comprendre les vents.

A savoir :

Afin d’optimiser vos performances en toute sécurité, de lier l’utile à l’agréable Baston vous propose des prévisions et des relevés de vent en temps réel sur les spots du littoral français.

Ce service apporte des informations pour le windsurf, le kitesurf ou la plaisance.

Pour en savoir plus tapez :  http://www.bastonv2.com

Échelle de Beaufort :

C’est une échelle de mesure empirique, comportant 13 degrés (de 0 à 12), de la vitesse moyenne du vent sur une durée de dix minutes utilisée dans les milieux maritimes. Le degré Beaufort correspond à la vitesse moyenne du vent. Si cette vitesse peut être mesurée avec une bonne précision à l’aide d’un anémomètre, il est commode, en mer, d’estimer cette vitesse par la seule observation des effets du vent sur la surface de la mer.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom