Chantier Bahama boats, une gamme de runabout high-tech d’inspiration néo-classique.

4
2833
photo-Jean-Auboyeau
Jean Auboyeau dont l'arrivée en 2010 dans l'actionnariat a permis de revaloriser le chantier d'Ars-en-Ré (photo : sudouest.fr).

Implanté depuis 2007 à Ars-en-Ré, fondé par Bruno Gandolphe un amoureux de la voile, et dirigé par Jean Auboyneau qui exercait auparavant dans la publicité et le marketing, le chantier Bahama (ex Tag Yachting) produit une gamme de bateaux à moteur d’inspiration classique, avec des modèles allant de 20 à 26 pieds.

Aujourd’hui, la marque française Bahama boats, révèle que ses modèles se déclinent désormais en pièces uniques, réalisés selon les souhaits personnels de chaque acquéreur. Les couleurs de la coque et du cockpit, les essences de bois, l’agencement intérieur, la sellerie, ainsi que tous les équipements de navigation et de confort prendront désormais l’allure d’un projet individuel, pour se conformer aux désirs et aux rêves les plus singuliers.

Bahama boats, une gamme de day boat à moteur inspirée du design des utilities boats des années 30.

Les Bahama sont des bateaux à moteur au design élégant, inspirés des utilities boats des années 1930, qu’une maîtrise d’ouvrage artisanale, des matériaux nobles et d’ingénieux compromis technologiques ont rendu extrêmement modernes et ingénieusement modulables.

photo-Bahama-Boats
Dans leur chantier, qui accueille une équipe passionnée, minutieuse et qualifiée, réputée pour sa précision du geste et ses compétences techniques, chaque pièce est réalisée dans le but d’atteindre la perfection.

A l’origine du chantier, le Bahama 20, dont il n’existe à ce jour qu’une quarantaine d’exemplaires. Long de 5,97 mètres et large de 2,02 mètres, pouvant accueillir sept personnes, ce bateau privilégie tout autant la convivialité que la sécurité de l’équipage, qui est protégé par un large pare-brise et un cabriolet amovible. Filant à 37 noeuds, ce day boat vous conduira avec élégance sur les eaux bordant l’île de Ré, les canaux de Venise, dans le Bassin d’Arcachon ou encore sur le lac de Genève, lieux emblématiques de la navigation de plaisance.

Bruno Gandolphe présente les Bahama à Georges Pernoud (Thalassa).

A savoir :

Bahama Yachting Company s’applique désormais à réaliser tout projet pour en faire une oeuvre de collection !

Le Bahama 20 hors options  (photo ci-dessus), s’acquiert à partir de 34 125 euros, hors motorisation.

Source photos et vidéo : http://www.bahama-boats.com

4 COMMENTAIRES

  1. hight-tech ??? On peut vraiment écrire tout et n’importe quoi. Dans ce cas ma brouette est high tech aussi? Ces bateau ont des qualités et savent plaire à une clientèle spécifique tout particulièrement sur et autours de son lieu de fabrication (Ré!) mais ils n’ont décidément rien de « high tech ».

  2. @stephsea. Le chantier Bahama boats, propose un bateau à l’unité, dans le respect de la tradition et de l’environnement tout en bénéficiant des techniques modernes de construction (polyester sandwich balsa, renforcé par la structure en contre-plaqué époxy et acajou massif) et selon son propriétaire, d’équipements techniques de pointe dits « high tech ». Au plaisir de vous relire.

  3. C’est ce que je dis exactement : ma brouette est issue des meilleurs matériaux les plus technologiques. Un pneu en élastomère doté d’une chambre à air comprimé et d’une valve étanche, un corps en acier composé de tubes ployés et d’une caisse emboutie par presse hydraulique. Quand on connaît les outils industriels très impressionnants de la chaîne de fabrication d’une brouette et de ses composants, alors oui, on peut parler de haute technologie, et de même pour le Bahama bien sûr dans le domaine des contre plaqués et composites, ou encore de l’électronique des sondeurs et autres GPS. En effet, de la haute technologie… Mais alors y a t’il encore des mots pour décrire une voiture moderne, un avion ou un voilier de la Volvo Race? Si Bahama et ma brouette c’est de déjà hightech, alors qu’en est il de tout le reste? Rocket Science? Il va falloir inventer des mots et des concepts…

  4. ET dommage que mon commentaire sur Thalassa/Pernoud qui font une promo assez eberluante du produit soit « modéré ». Pourquoi?

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom