Centrale nucléaire de Fukushima (Japon): après le tsunami, la crainte d’une vraie catastrophe écologique.

2
628
centrale-de-Fukushima-photo
Une explosion s'est produite à la centrale nucléaire de Fukushima N°1, dans le nord-est du pays, faisant s'effondrer une partie du bâtiment abritant le réacteur numéro un.

Alors que le gouvernement japonais annonçait le déploiement de plus de 50.000 sauveteurs, le dernier bilan provisoire, publié par la police, ce samedi matin faisait état de près de 1.500 morts et disparus, dont 2 à 300 corps retrouvés sur une plage de Sendai, au nord-est du pays. Suite a cela, le pays en pleine désolation, doit désormais faire face à la hantise d’une catastrophe nucléaire. En effet, située à 250 kilomètres au nord de Tokyo (Japon), la centrale nucléaire de Fukushima fait craindre une vraie catastrophe écologique sans précédent. L’ explosion s’est produite, ce samedi 12 mars aux environs de 16 heures ( 7 heure GMT), après le violent séisme.

La préfecture de prévention des catastrophes de Fukushima a demandé l’évacuation des habitants vivants à proximité de la centrale par mesure de précaution, soit 30 000 personnes. Le niveau de radioactivité dans l’unité de contrôle de la centrale atomique est 1.000 fois supérieur à la normale, a rapporté l’agence de presse nippone Kyodo et l’on peut craindre désormais une vraie catastrophe écologique.

Une deuxième centrale nucléaire, à seulement douze kilomètres de la première, est également sujette à caution.Trois réacteurs ont perdu une partie de leur capacité de refroidissement, et la population a là encore été évacuée. Enfin un incendie de grande ampleur a également éclaté dans un bâtiment d’une centrale nucléaire de la préfecture de Miyagi, toujours dans le nord-est du pays. Le sinistre concernerait les turbines de la centrale, et non le réacteur nucléaire. Aucune fuite radioactive n’a été signalée.

A noter :

La radioactivité reçue en une heure par une personne se trouvant sur le site correspond au seuil annuel admis, annonce quant à elle l’agence Kyodo.

Risque pour les espèces vivantes :

La pollution nucléaire est la plus dangereuse et la plus insidieuse de toutes. Les doses de radioactivité auxquelles un organisme est soumis s’additionnent et les effets cumulés se font ressentir dans toute la descendance des algues et lors de leur mort ils se décomposent sur les fonds et forment un dépôt sédimentaire contaminé. Les radio nucléides se substituent dans les tissus vivants, à des éléments qui y sont normalement présents et s’y concentrent. L’iode 131, par exemple, remplace l’iode non radioactif et se trouve en proportion très importante dans les algues. Les algues concentrent également préférentiellement le plutonium. Mais aussi, les rejets radioactifs dans l’air entraînent irrémédiablement la contamination des chaînes alimentaires, (agriculture, élevage,…), en empruntant un certain nombre de voies.

Rappel :

Le séisme, d’une magnitude de 8,9, s’est produit vendredi à 14H46 heure locale (05H46 GMT) à 24,4 kilomètres de profondeur et à une centaine de kilomètres au large de la préfecture de Miyagi, située dans la région de Tōhoku.

Vidéo explosion à la centrale nucléaire de Kukushima.

A savoir :

Un incident similaire s’était déjà produit en juillet 2007,à la suite d’un tremblement de terre, de 6,6 sur l’échelle de Richter, survenu dans la préfecture de Nigata. La centrale nucléaire de Kashiwazaki Kariwa déjà exploitée par Tokyo Electric Power et située à une dizaine de kilomètres de l’épicentre avait été gravement affectée par le séisme. De l’eau s’était répandue dans le bâtiment de l’un des réacteurs, avant d’être rejetée dans la mer, chargée d’éléments radioactifs.

Environ 9.000 Français vivent au Japon actuellement, selon le ministère des Affaires étrangères qui n’évoque pas pour l’instant de victimes françaises.

2 COMMENTAIRES

  1. Contamination phénoménale de la chaine alimentaire par le plutonium dont la demie vie est de 25 000 ans env soit des dizaines voire des centaines de milliers d’années pour ne plus être contaminant, même techernobyl n’a pas fait pire…

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom