Boeing Black, un smartphone étanche, inviolable, et ultrasécurisé.

0
915
photo-boeing-black-smartphone
Le Boeing Black pourra recevoir deux cartes SIM et divers accessoires.

Le groupe aéronautique Boeing, qui fournit de nombreuses technologies au Département de la défense des Etats-Unis, se lance sur le marché très prisé des smartphones Android, ultra-sécurisés, en proposant le « Boeing Black ». Présenté le 24 février dernier, à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone, ce smartphone inviolable, principalement destiné aux acteurs de la défense, aux entreprises hautement sensibles et à la sécurité intérieure, intègre le nec plus ultra en matière de protection des données : réseau privé virtuel pour Virtual Private Network (VPN) , communications vocales chiffrées, messagerie instantanée chiffrée, stockage chiffré, chat vidéo chiffré, etc..

Le « Boeing Black », a un dispositif étanche à la fois avec de l’époxyde autour du boîtier et avec des vis, dont les têtes sont couvertes de couches inviolables afin d’identifier les tentatives de démontage.

Le Boeing Black est assemblé aux États-Unis, il tourne sous le système d’exploitation Android et embarque deux couches de protection, l’une matérielle, l’autre logicielle. Toutes les données du smartphone seront cryptées. En plus des spécificités du BlackPhone de Silent Circle et de Geeksphone, le Boeing Black a la particularité de détruire l’ensemble des données en cas de tentative d’intrusion forcée de son châssis. Toute tentative d’ouverture du smartphone entraînera l’auto-destruction des données et des logiciels intégrés dans le smartphone, ce qui le rendra inexploitable.

Boeing-Black-Smartphone
L’autre originalité du smartphone Black est son aspect modulable, puisqu’il est en effet possible de retirer la partie arrière du téléphone, pour y ajouter différents composants : une batterie supplémentaire, un capteur biométrique, une liaison satellite…

Un smartphone hautement sécurisé, blindé comme un coffre-fort :

Le Boeing Black dispose de la technologie 4G LTE et peut recevoir deux cartes SIM, mais également une seconde coque sécurisée qui lui permet de passer des communications par satellite. Il prendra en charge les normes GSM, LTE et WCDMA. Ce smartphone hautement protégé ne pourra être commandé que sur Internet et il est avant tout destiné aux organismes gouvernementaux ou autres instances liées à la sécurité intérieure d’un pays. Pour pouvoir le posséder, une close devra être signée pour non-divulgation des caractéristiques internes du smartphone.

Il dispose d’un port HDMI, d’un port USB, de la connectivité Wi-Fi et Bluetooth. Ce smartphone ne pourra pas être réparé car toute tentative de remplacement d’une pièce du mobile le rendra inutilisable. Il est fabriqué comme un dispositif étanche grâce à de la résine d’époxy autour de son boîtier et fermé avec des vis. Boeing a déposé un document auprès de la FCC indiquant à qui s’adresse le téléphone, donc pas au commun des mortels.

Le coût de ce nouveau smartphone, à la hauteur de ses performances, est dès à présent disponible en ligne sur le site de l’entreprise (que vous pouvez retrouver ici), pour 629 dollars, et les livraisons se feront à partir de juin 2014. L’appareil de 5.2 pouces pour un affichage 4.3 pouces qHD (540 x 960), pesant environ 170 grammes, sera également disponible auprès de KPN, qui est le premier opérateur à le distribuer. Par ailleurs, ce téléphone est livré avec un ensemble de services logiciels pré installés que l’utilisateur pourra utiliser gratuitement pendant deux ans.

Vidéo : présentation du Blackphone de chez Boeing.

A savoir :

Le Blackphone ne sera pas le premier smartphone sécurisé. En effet, le français Bull, par exemple, propose un smartphone ultrasécurisé sous Android, baptisé Hoox. Il s’appuie sur les technologies de chiffrement de la société française Ercom. Il est certifié EAL4+ et conforme aux recommandations de l’ANSSI.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom