Boeing 777 de la Malaysia Airlines (MH370) : les recherches les plus chères de l’histoire de l’aviation.

1
728
photo-les-recherches-se-poursuivent-sur-le-mh370
Le coût des moyens mis en œuvres pour retrouver le vol MH370 de la Malaysia Airlines, toujours porté disparu, vont fortement augmenter suite à l’élargissement de la zone de recherches dans l’océan Indien.

Près de quatre mois après la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines, aucune trace tangible de l’appareil qui transportait 239 personnes n’a été retrouvée, et ce, malgré des recherches intensives dans l’Océan Indien. Les recherches du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui s’est abîmé le 8 mars avec 239 personnes à son bord, et qui assurait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin, sont restées infructueuses. Ces recherches sont considérées comme déjà les plus chères de l’histoire de l’aviation soit 6,3 millions d’euros, mais leur coût devrait fortement augmenter prochainement, suite à un contrat signé entre la Malaisie et l’Australie, sur l’élargissement de la zone de recherches dans l’océan Indien. A noter, que le chiffre avancé cité ci-dessus, ne concerne que la Malaisie et pas les autres pays qui ont participé aux recherches.

L’Australie quant à elle, a fait appel à une société privée chargée de cartographier les fonds marins là où les enquêteurs pensent que l’avion de la Malaysia Airlines s’est abîmé. En effet, selon la source (http://www.lefigaro.fr), un opérateur commercial doit prendre le relais de l’armée en août pour une mission d’un an qui devrait couvrir une zone de 60.000 kilomètres carrés pour un coût minimum de 60 millions de dollars australiens (environ 41 millions d’euros). Le prix de l’opération sera partagé à 50-50 par la Malaisie et l’Australie, selon le ministre malaisien de la Défense Abdul Rahim Bakri.

Pour cette opération, il est nécessaire auparavant de réaliser la cartographie des fonds marins de la zone concernée, tâche que l’Agence australienne de sécurité des transports a confiée à une filiale de la multinationale néerlandaise Fugro, spécialiste des géosciences. «Le relevé bathymétrique (ndlr, mesure des profondeurs) fournira une carte de la zone de recherche sous-marine, dessinera les contours et la composition des fonds marins à des profondeurs pouvant atteindre 6000 mètres», a déclaré le Centre conjoint de coordination des agences dans un communiqué. «Le relevé donnera des informations cruciales qui aideront à planifier les recherches du vol MH370 qui doivent débuter en août

A noter :

Le coût final des recherches du vol MH370, pourrait être beaucoup plus élevé que ce qu’avaient coûtées les deux années de recherche de l’AF447 Rio-Paris d’Air France, record en la matière. Selon La Tribune (du 25.04.2014), qui cite le Bureau d’enquêtes et d’analyses, les dépenses se situaient entre 80 et 100 millions d’euros.

Vidéo : la disparition du Boeing 777 entre la Malaisie et la Chine reste toujours mystérieuse (10 mars 2014).

A savoir :

La Malaisie a annoncé dernièrement avoir dépensé 27,6 millions de ringgits (6,3 millions d’euros) pour les recherches du Boeing de la compagnie Malaysia Airlines disparu le 8 mars dernier avec 239 personnes à bord. Le vice-premier ministre Warren Truss se dit “confiant”, même s’il faudra peut-être des années pour apporter une réponse aux familles des passagers et de l‘équipage. Il serait de toutes façons difficile humainement et diplomatiquement d’arrêter de chercher l‘épave du Boeing.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom