Biocarburant : le français Global Bioenergies signe un partenariat stratégique avec le constructeur automobile Audi.

0
692
photo-Marc-Delcourt
Marc Delcourt, PDG de Global Bioenergies « Notre histoire franco-allemande continue et on peut dire que l’Airbus des biocarburants a décollé », illustre-t-il.

Belle réussite, pour la société Global Bioenergies qui franchit une nouvelle étape. Cotée sur Nyse Alternext, cette petite start-up française créée en 2008, par Marc Delcourt, est spécialisée dans un nouveau genre de carburant : les hydrocarbures sans pétroles obtenus via des sucres. L’entreprise qui après avoir décroché une subvention de l’Etat allemand (5,7 millions d’euros), pour la construction d’un pilote industriel sur le site de la raffinerie de Leuna, vient de signer un partenariat avec le constructeur automobile Audi pour le développement de ce nouveau biocarburant.

Un biocarburant haute performance :

Global Bioenergies revendique être la seule société en Europe a transformer des ressources renouvelables en essence par fermentation. La jeune start-up française a réussi à convertir du sucre en isobutène, l’un des principaux composants de l’industrie pétrochimique. Cet isobutène est ensuite transformé en isooctane, un “super carburant”. Cette essence est donc réalisée entièrement sans pétrole.

Cet isobutène végétal sera produit en France mais aussi en Allemagne. Le site de Reims commencera à produire ce carburant au second semestre 2014, le site allemand de Leuna rentrera en production un an plus tard. Audi devrait donc se voir approvisionner en quantité nécessaire pour ses essais.

Une histoire franco-allemande :

Audi franchit donc un nouveau cap dans la recherche de solutions durables pour les carburants de nouvelles générations. Le constructeur voulait toutefois s’assurer que trois conditions étaient remplies avant de se lancer définitivement dans d’un nouveau type de biocarburant : celui-ci doit être de qualité nécessaire pour assurer la performance des moteurs Audi, avoir une empreinte écologique faible (ce qui n’est pas le cas de tous les biocarburants) et se composer de ressources qui n’entrent pas en concurrence avec la production alimentaire.

Aujourd’hui la collaboration franco-allemande est bel et bien lancée :

Global Bioernergies a donc su présenter au constructeur un carburant remplissant ce cahier des charges. Comme l’explique Marc Delcourt, PDG de la start-up « Depuis deux ans, nous avons engagé une collaboration discrète avec Audi, qui a testé notre capacité technologique dans ses tréfonds avant de conclure cet accord industriel ».

Vidéo : Global Bionergies signe un partenariat avec Audi.

A savoir :

Sa capacité de production d’isobutène végétal, qui a convaincu Audi, repose sur deux piliers : le pilote industriel de Leuna, en cours de conception, qui a pesé évidemment lourd dans le choix du constructeur allemand, mais aussi son pilote en construction près de Reims, soutenu par l’Etat français. Cet accord stratégique d’une durée de deux ans donne également à Audi la possibilité d’acquérir moins de 2 % du capital de Global Bioenergies.

Source vidéo : BFMBusiness

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom