Attentat de Boston : Djokhar Tsarnaev a laissé dans le bateau où il a été découvert, un message manuscrit.

0
538
photo-Djokhar-Tsarnaev-boston-attentat
Djokhar Tsarnaev a été retrouvé dans ce bateau, entreposé dans un jardin du quartier de Watertown, à Boston, où il s’était réfugié pour tenter d’échapper à la police.

Sur la paroi intérieure du bateau, il a présenté le double attentat de Boston comme des représailles aux guerres menées par les Etats-Unis dans des pays musulmans. En effet, selon CBS, le plus jeune des deux frères Tsarnaev, âgé de 19 ans, principal suspect des attaques qui ont fait trois morts et plus de 250 blessés à Boston, le 15 avril 2013, a inscrit un message dans la cabine du bateau où il s’était réfugié le 19 avril, dans le jardin d’un habitant de Boston, qui avait alerté la police. Il y évoque une « vengeance » pour tous les musulmans.

« Si vous attaquez un musulman, vous attaquez tous les musulmans. » Cette petite phrase a été inscrite par Djokhar Tsarnaev sur la coque criblée de balles de la cabine du bateau de Watertown où il se cachait lors de la chasse à l’homme lancée après les attentats du marathon de Boston, le 15 avril, rapporte ce jeudi 16 mai la chaîne américaine CBS News. Le principal suspect de cette double attaque qui a fait trois morts et plus de 250 blessés revendique ainsi ces actions comme une réponse aux actions de l’armée américaine en Afghanistan et en Irak.

Dans ce message, l’Américain d’origine tchétchène, arrêté le 19 avril, affirme également que les victimes de la double attaque sont « des victimes collatérales », comme l’ont été avant elles les populations des pays où les États-Unis ont fait la guerre. Reste que ce message vient conforter la thèse selon laquelle les deux frères d’origine tchétchène ont agi seuls et non en tant que « soldats » d’un quelconque groupe radical, insiste le journaliste de CBS John Miller. Écroué à la prison de Fort Devens, dans le Massachusetts, Djokhar Tsarnaev encourt la peine de mort.

A savoir :

Quant à son grand frère, Tamerlan Tsarnaev, tué lors d’une course-poursuite avec la police le 18 avril 2013, Djokhar affirme qu’il est un « martyr » qui repose désormais « au paradis » et qu’il aspire à le « rejoindre« . Le jeune homme de 19 ans pensait visiblement ne pas survivre à la traque des autorités.

Source de l’information : FRANCE 24

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom