Amérique du Sud : découverte d’une étrange créature à Bahia, au Brésil.

0
1636
photo-creature-plage-bresil-bahia
Le nom le plus courant, utilisé pour ce mollusque, est « galère portugaise », du fait de la vague ressemblance avec les « galiotes » portugaises, petites galères à voile ronde.

Ce mollusque, à la forme si particulière, baptisé par Alister Hardy sous le nom de « The Blue Fleet » (La Flottille Bleue), a été filmé sur la plage Olivenca, à Bahia, au Brésil. C’est en se promenant sur la côte Atlantique, de cette petite station balnéaire, qu’une personne a découvert cette étrange et non moins magnifique créature, qui cache bien son jeu, car la « galère portugaise » (Portuguese Man-of-War), est considérée comme l’un des plus dangereux prédateurs parcourant les mers du globe.

Il ne s’agit pas d’une méduse, mais d’une « Galère portugaise » ou « vessie de mer » (hydrozoaire Physalia Physalis), connu comme espèce de siphonophore marin, depuis longtemps. Elle se présente sous l’aspect spectaculaire d’une bulle de carbone à laquelle se rattachent de longs filaments urticants de 10 mètres, emplis de venin mortel, qui lui sert à attraper et tuer ses proies. Composée d’eau à hauteur de 90 %, elle possède un flotteur (pneumatophore) qui lui permet de se déplacer en utilisant les courants marins.

Pour info :

Bien qu’elles vivent habituellement dans les mers tropicales et subtropicales, les vents dominants peuvent les déporter sur de grandes distances, notamment vers les côtes européennes où l’on assiste certaines années à des échouages massifs.

Vidéo : découverte d’une étrange créature à Bahia au Brésil.

A savoir :

Le venin de la physalie est dangereux pour l’homme, et une envenimation peut même déboucher dans certains cas sur la mort. Les animaux échoués sont encore dangereux, et ne doivent pas être manipulés sans protection.

Pour en lire + sur la physalie c’est ici

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom