Alubat, Philippe Aupinel un patron heureux.

0
1136
Philippe Aupinel chef d'entreprise.

Philippe Aupinel.

A la tête d’Alubat depuis cinq ans, Philippe Aupinel est un patron heureux. A cinquante ans, ce HEC a su développer son entreprise nautique.

Après des études à HEC, Philippe Aupinel s’est occupé de marketing chez Unilever durant sept années avant de devenir responsable des négociations avec les centrales d’achats nationales. Puis cinq années au sein du groupe Ricard comme directeur national des ventes avant de passer directeur général de MB France, filiale du goupe Hasbro, leader mondial du jouet.

Enfin en 2002, Philippe Aupinel rachète Alubat, pour vivre pleinement la vie de chef d’entreprise, sans le tutorat d’une holding.

Passion pour les bateaux qui remonte à son enfance.

Né à Granville en bord de mer, il demandait toujours à ses parents de faire le tour du port. Après avoir pratiqué le dériveur, puis du Hobie 18 avec lequel il a fait quelques raids, il s’est orienté vers la croisière, avec pour objectif, le plaisir de naviguer quelques soient les régions du monde, mais aussi pour la notion de partage. Elle est d’ailleurs pour lui d’une importance capitale, et le voilier en est le symbole. En bateau quand on est bien entouré, on prend le temps d’échanger, de découvrir, de voyager ensemble, quoi de plus normal alors, qu’il caresse le rêve, de prendre un jour, le temps de partir naviguer en famille plusieurs mois vers des zones qu’il ne connaît pas encore. Philippe Aupinel est un amoureux de la mer qui aime partager ces deux passions que sont, la voile et l’enseigne des bateaux Alubat, qu’il représente fort bien.

Dériveur intégral Alubat le N°1 du bateau aluminium.

Historique :

Créé en 1973, le chantier Alubat n’a cessé de revendiquer son identité hors du commun.
Fabriquer des bateaux en aluminium lorsque tout le monde se lance dans le polyester.

Mettre sur le marché des dériveurs intégraux destinés au grand voyage et au tour du globe quand tout le monde ne jure que par les quillards.

Personnaliser des bateaux de série à l’heure de la rationalisation industrielle.

Sachez enfin que French Kiss est né sous la bonne étoile ALUBAT, et que le chantier fait partie du pool d’entreprises ayant participé à la reprise du Vendée Globe au travers de la SAEM Vendée.

Quelques chiffres :

  • 1500 voiliers construits depuis 1973
  • 8500 m2 : la capacité couverte du chantier
  • Environs 120 salariés hommes/femmes .
  • Longueurs des différentes unités : 10 à 20 mètres.

Le nom des d’architectes travaillant avec le chantier Alubat : Philippe Briand, Marc Lomard et Jean-Marie Finot

Visite du chantier Aluba

Pour en savoir plus le constructeur : http://www.alubat.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom