Alain Colas, précurseur du sponsoring des courses au large.

3
2300
acolas
Le navigateur Alain Colas a disparu en mer, avec son multicoque le Manuréva

Historique :

Né le 16 septembre 1943 à Clamecy, Alain Colas était un homme de la terre issu d’une famille de faïenciers traditionnels près de Nevers en Bourgogne.

Après des études brillantes à la Sorbonne, il part pour l’Australie pour enseigner le Français à Saint John’s College University de Sydney. Il a alors 23 ans.

Alain Colas découvre la mer, et en 1966, il rencontre un certain Eric Tabarly qui lui offrira son premier embarquement en tant que cuisinier de bord sur Pen Duick III.

Pour Alain, l’appel du large est bien plus fort qu’une carrière universitaire, il rejoint alors Eric Tabarly en 1968, pour la transatlantique en solitaire sur un multicoque géant le Pen Duick VI.

Trois ans après, fort de son expérience, il rachète le Pen Duick VI qu’il rebaptise Manureva (l’oiseau du voyage en tahitien) avec lequel il gagne la transat anglaise en 1972, puis il enchaîne un tour du monde en solitaire.

En 1975, quelques mois avant le départ de la troisième transat anglaise en solitaire, il a le pied arraché par une chaîne d’ancre bravant les obstacles physiques et mentaux, il prendra le départ avec son nouveau bateau le Club Méditerranée, un quatre mâts avant gardiste (devenu par la suite le Phocéa), dans des conditions extrêmes en Atlantique Nord, et après une escale pour réparation, il finira deuxième, derrière Éric Tabarly.

En 1978, il repart avec son vieux et mythique « Manureva » pour la première Route du Rhum….seulement, sa femme recevra un dernier message au large des Açores à 4 heures du matin disant « je suis dans l’œil du cyclone, il y a des montagnes d’eau autour de moi ….. » et puis soudain….plus rien : on est le 16 novembre 1978.

Alain Colas c’est un défi de marin et d’homme qui a su, par son intelligence et son caractère entreprenant, aller jusqu’au bout de sa passion, aidé par les medias, soutenu par des mécènes ; il a su faire évoluer son sport vers le sponsoring.

Vidéo Alain Colas et le Club Méditerranée.

A savoir :

Il fera un parcours hors norme et publiera trois livres :

  • Manureva ne répond plus – 1970
  • Tour du monde pour une victoire – 1972
  • Cap Horn pour un homme seul – 1977

A bientôt. A.Sheller

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom