Abu Sayyaf menace d’exécuter le navigateur Jurgen Kantner.

0
380
Le Rockall récupéré par les autorités philippines après l’enlèvement du navigateur allemand et de sa femme.

Le groupe Abu Sayyaf a menacé de décapiter un otage allemand à moins qu’une rançon de 100 000 dollars ne soit payée avant le 26 février.

L’otage, le navigateur de longue date Jurgen Kantner, a été capturé en novembre près du bastion des pirates de Tawi Tawi. Kantner naviguait avec sa femme Sabine Merz près de Tanjong Luuk Pisuk à Sabah, Malayasie quand ils ont été enlevés. Le corps de sa femme a été retrouvé à l’intérieur du voilier « Rockall » abandonné portant un drapeau allemand, avec une blessure par balle qui a mené à sa mort.

Dans une vidéo publiée la semaine dernière, Kantner – entouré de combattants Abu Sayyaf – s’est adressé au gouvernement allemand, avertissant que les terroristes le tueront si la rançon n’est pas payée rapidement.

L’armée philippine travaille toujours pour confirmer l’authenticité de la vidéo, mais un porte-parole a désapprouvé l’idée de payer pour la libération de Kantner. « Nous n’encourageons pas le paiement de la rançon. Ils vont simplement renforcer leurs capacités si ils ont de l’argent », a déclaré le colonel Cirilito Sobejana, commandant de la Force opérationnelle de Sulu.

Abu Sayyaf a souvent mis à ses menaces à exécution. L’année dernière, le groupe a décapité trois otages – John Ridsdel, Robert Hall, et Patrick Almodovar – après que les demandes de rançon n’aient pas été satisfaites.

On estime que le groupe détient actuellement plus de deux douzaines d’otages, dont la plupart sont des gens de mer capturés par des remorqueurs et des chalutiers. Il a libéré onze captifs depuis juin dernier, y compris le norvégien Kjartan Sekkingstad. Le secrétaire philippin de la Défense, Delfin Lorenzana, a récemment déclaré à CNN qu’Abu Sayyaf n’avait libéré autant d’otages que sous la pression d’une offensive gouvernementale intensifiée. (Les analystes suggèrent que l’enlèvement est une pratique lucrative pour Abu Sayyaf, mais le gouvernement philippin ne fait généralement pas de commentaire sur la question de savoir si les rançons ont été payées.)

« Les militaires feront tous les efforts pour sauver Kantner, et que les opérations de sauvetage continuent contre les bandits et donnent des résultats positifs. » a déclaré le colonel Edgard Arévalo, directeur des forces armées des Philippines.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom