Greenpeace,600 000 km2 de déchets flottants dans le pacifique.

0
648
greenpeace-sos-tortues

En novembre 2006, lors d’une expédition dans le Pacifique, Greenpeace a découvert entre Hawaii et la Californie, une vaste plaque de déchets de plusieurs millions de tonnes, formant une île plus grande que la France juste à proximité de la plus grande réserve marine au monde.

La localisation de cette plaque s’explique par un phénomène de vortex ou tourbillon, c’est-à-dire de courants qui font converger vers cette zone les déchets flottants et par l’absence de vents qui engendre l’accumulation de ceux-ci, constituée de tout ce qui peut flotter, qui n’est pas biodégradable et en plastique, allant de la brosse à dent jusqu’aux filets de pèche fantôme, mais aussi de millions de morceaux microscopiques.

A savoir :

Ce sont près de 135 milliards de kilos de plastique qui sont produits chaque année dans le monde, et seule une petite portion est recyclée. Mais où finit le reste? On retrouve la plus grande partie dans les décharges mais certains plastiques viennent échouer dans nos océans. Le plastique est apprécié pour sa résistance au processus de dégradation, et sa durée de vie peut atteindre plusieurs centaines d’années. Lorsqu’il atteint nos océans, le plastique finit par se désintégrer en minuscules particules en raison de l’action du soleil, du vent et des courants marins. Les animaux le prennent alors pour de la nourriture.

 

Pour plus d’ informations visitez le site : http://www.greenpeace.org

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom