Quatre aventurières se lancent dans un défi, celui de rallier sur un paddle board à la force des bras, le Cap Horn à l’Antarctique.

0
995
PHOTO-paddle-de-l-extreme
Ces quatre jeunes championnes de sauvetage côtier et de Surf  lancent « Cap ô pas Cap », un projet global qui fait converger approche sportive, missions pédagogiques et démarches scientifiques.

Stéphanie Geyer-Barneix et Alexandra Lux, ont parcouru sur leur paddle board en 2009, pas moins de 4 800 kms dans l’Atlantique Nord. Aujourd’hui, elles mettent le cap sur l’Antarctique avec l’association Cap ô Pas Cap avec deux nouvelles complices…

Une première mondiale. Parrainées par Yves Parlier (vainqueur de la Route du Rhum en 1994), quatre jeunes femmes, issues du milieu sportif de haut niveau, se lancent dans un défi pour sensibiliser les populations et en particulier les plus jeunes à la protection de l’eau. Ce nouveau projet qui rassemble les championnes landaises de sauvetage côtier Stéphanie Geyer-Barneix (championne du monde de sauvetage côtier et de paddle board), Alexandra Lux (championne du monde de sauvetage côtier en 2010) et la basque Itziar Abazcal (championne européenne de sauvetage côtier en 2011), ainsi que la surfeuse girondine Justine Dupont (troisième championne du monde de surf, et la seule femme à avoir surfé la célèbre vague « belharra » de 17 mètres de haut), ne sera pas uniquement sportif, puisqu’il englobe également un programme pédagogique et scientifique.

Elles vont traverser le dangereux passage de Drake (entre le Chili et l’Antarctique), à la force de leurs bras et allongées sur un paddle board. Cap Ô Pas Cap a également un axe scientifique car les 4 rameuses seront suivies par une équipe de scientifiques tout au long de leur traversée. Leur température corporelle et leur comportement donneront lieu à des recherches académiques. Et enfin, le maître mot reste bien sûr la sécurité : en fonction de la météo, les rameuses remonteront sur le bateau, elles seront équipées de balise GPS, elles seront constamment reliées à la planche par un leash.

A noter :

Cette opération également soutenue par la Région Aquitaine et le Département des Landes, des actions seront lancées toute l’année auprès du grand public et des scolaires, pour engager une réflexion autour de la consommation de l’eau, de la protection de l’environnement, mais aussi de la sécurité pour mieux appréhender l’océan.

Pour info :

Si cela vous intéresse, le prochain rendez-vous aura lieu du 24 au 26 Juin prochain, pour la première traversée test entre la Corse et Monaco. Pendant environ 3 jours, les 4 sportives rameront sur 250km. Ce premier entrainement en conditions réelles est soutenu par la Fondation de la Princesse Charlène.

Vidéo : teaser « Cap ô pas Cap ».

A savoir :

Les dates clés du projet :

24 au 26 juin 2014 : traversée Corse (Lucciana) à Monaco
30 aôut 2014 : défi de l’eau. Événement grand public à Capbreton
Octobre 2014 : Deuxième traversée test en Bretagne. 500km à la forme des bras
Janvier 2015 : Traversée Cap Horn Antarctique. Le défi
Mars 2015 : Grand rassemblement des jeunes ayant participé aux projets pédagogiques.

Pour plus d’informations, consultez le site Cap Ô Pas Cap

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom