« Reborn », le méga-yacht de Bernard Tapie se loue 570 000 euros la...

« Reborn », le méga-yacht de Bernard Tapie se loue 570 000 euros la semaine.

photo-yacht-Reborn-Bernard-Tapie
Ce méga-yacht de cinq ponts, rénové en 2010, qui dispose de toutes les commodités imaginables, peut aller à une vitesse maximale de 15 noeuds.

Racheté à un milliardaire australien, le bateau (ex Boadicea), construit en 1999, a été totalement transformé en 2010 dans un chantier naval de Gênes et rebaptisé « Reborn » (renaissance). Cette unité exceptionnelle de par son style et son gabarit » qui mouillait en début de semaine au large de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), appartient à l’ancien homme d’affaires français, Bernard Tapie, qui soit dit en passant, reste le seul propriétaire français à ce jour, à figurer dans le classement annuel des cent plus grands yachts du monde, établi par le magazine Yachts France, puisqu’il s’adjuge le 89e rang, avec sa longueur de 75,50 mètres et sa largeur de 14 mètres.

photo-piscine-boadicea-Reborn-Bernard-Tapie
La piscine du pont supérieur est équipée d’ un système de « water jetstream », activé sur demande, qui permet de créer un courant artificiel.

Le « Reborn » qui se loue 570 000 euros la semaine, possède un niveau de luxe hors du commun avec notamment des salles d’eau entièrement revêtues de marbre, d’un salon qui s’étend sur deux niveaux, formant un atrium avec 5 mètres sous plafond autour duquel un couloir dessert une galerie de tableaux. Il est bien sûr équipé d’une piscine, d’un spa et d’un cinéma, et même d’une cabine spéciale pour un médecin.

A noter :

Le Reborn possède 14 cabines pour les invités, et un équipage de 28 personnes réparties sur cinq ponts différents. Lors de la rénovation du bateau, en 2010, les designers ont tenu à donner la plus grande sensation d’espace et de liberté possible. De plus, il est agrémenté sur l’un des ponts d’un jardin tropical.

Vidéo le yacht de luxe Boadicea rebaptisé « Reborn ».

A savoir :

Concernant le « Reborn », plusieurs chiffres ont circulé dans la presse sur le prix d’acquisition de ce joyau des mers, allant de 40 à 70 millions d’euros.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une réponse