photo Viannay Hélène et Philippe Viannay, la belle aventure de lécole des Glénans.

photographie de Philippe Viannay prise du temps de la Résistance (Nouvel Observateur).

Historique :

Philippe Viannay, né le 15 août 1917 à Saint-Jean-de-Bournay dans l’Isère et décédé le 27 novembre 1986, était un résistant et journaliste français.

Hélène Mordkovitch, est née en 1918 et décédée le 25 décembre 2006. Elle épouse en 1942 Philippe Viannay. Hélène est une résistante française qui fonda le mouvement clandestin Défense de la France avec son mari, dont le journal éponyme est à l’origine directe de France-Soir.

Ensemble, ils fondèrent également le Centre de formation des journalistes et l’école de voile Les Glénans.

Anecdote historique de l’archipel :

A la fin du 17ème siècle, les îles ne sont occupées que par quelques fermiers et pêcheurs. Mais les visiteurs de toutes nationalités sont nombreux, car l’archipel est devenu le repère préféré des pirates anglais, espagnols ou hollandais, qui ont là un refuge formidable car il constitue un abri contre le mauvais temps, la possibilité d’entretenir leurs bateaux, de laisser à terre malades, blessés et prisonniers, le ravitaillement en eau (à l’époque il y a des puits sur St Nicolas et Penfret). Ils échangeaient avec les pêcheurs du ravitaillement contre leur protection.

L’école des Glénans :

C’est la plus grande école de voile d’Europe : chaque année, environ 14 000 stagiaires et 860 moniteurs (dont 800 bénévoles) participent à plus de 107 000 journées de voile, sous la supervision de 70 salariés permanents (renforcés par 30 salariés supplémentaires en saison). Depuis sa création, l’école a formé plus de 360 000 stagiaires. L’école offre des stages dans tous les domaines de la voile : le dériveur, le catamaran, la planche à voile, et surtout la croisière, côtière et hauturière, qui constitue 70% de l’activité.

le glenans 570 est un bateau concu par et pour les glenans Hélène et Philippe Viannay, la belle aventure de lécole des Glénans.

Le Glénan 5.70, conçu par et pour les Glénans.

En 1945, Hélène et Philippe Viannay. découvrent les Glénan en Bretagne sud à l’occasion de vacances à Raguénes. Séduits par la beauté de l’archipel, ils y reviennent l’année suivante à bord de leur propre voilier. Et quand, en 1947, ils fondent le Centre International de Formation c’est sur l’île du Loch qu’ils installent leur première base. A l’origine destiné à la réinsertion dans la vie civile des jeunes résistants, le CIF va donner naissance en 1952 au Centre Nautique des Glénans.

Entre temps, le centre a déménagé sur Penfret dont il a acheté une partie. Par la suite, les îles de Drénec, Cigogne et Bananec accueilleront également des bases. Depuis, en soixante ans, 360 000 stagiaires sont passés aux Glénans dans les bases de l’archipel et d’ailleurs, et le célèbre “Cours des Glénan” a dépassé les 600 000 exemplaires. Basé sur l’apprentissage de la mer autant que sur celui des techniques de la voile, le CNG a donné à plusieurs générations de plaisanciers et de skipper le gout de la mer.

Projet :

Philippe Viannay recherche, pour son école des Glénans, un bateau le moins cher possible. Pour un dériveur, le prix de deux bicyclettes, l’équivalent en pouvoir d’achat de 6 000 F en 2000, lui semble correct.

photo-Lebrun-Herbulot-Peytel

Jean-Jacques Herbulot :

Architecte, il voulait faire partager au plus grand nombre son amour de la voile. Pour leur ouvrir les portes de la mer, il fallait inventer : faire léger, facile à manier, pédagogique, et surtout bon marché. Le contreplaqué s’avéra être le matériaux le plus adéquat.

La rencontre :

Philippe Viannay, séduit par l’Argonaute un bateau créé en 1940 par J.J Herbulot vient lui demander de dessiner le Cotre des Glénans, puis le Vaurien (1951).

Une révolution dans le monde du yachting :

Lancé au Salon nautique en 1952, le Vaurien, baptisé du nom d’un chien que Philippe Viannay regrettait beaucoup, était un petit voyou sans vergogne qui venait bousculer le monde du yachting. Le prototype fut construit chez Philippe Viannay, mais dut sortir sur la tranche, car la porte de son appartement était trop étroite. C’est le début d’une amitié et d’une collaboration durables.

L’école de voile des Glénans aujourd’hui :

Le centre nautique de voile des Glénans, est l’une des plus réputées au monde pour la rigueur et la richesse de son enseignement.

La flotte des Glénans :

La flotte compte 472 bateaux :

- 77 bateaux habitables
- 68 bateaux d’initiation à la croisière
- 284 supports voile légère (catamarans, dériveurs, planches à voile).
- 43 bateaux de sécurité.

marins connus stagiaires ou moniteurs aux Glénans :

Vincent Riou, Franck Cammas, Jean-Luc Van Den Heede, Maud Fontenoy, Jean-Marie Finot, Armel Tripon, Jeanne Grégoire, Isabelle Joschke, Jéromine Pasteur.

Henri Desjoyeaux père de Michel Desjoyeaux premier moniteur, qui créera ultérieurement (en 1956) un premier chantier de gardiennage et d’entretien de plaisance à La Forêt-Fouesnant, devenu ensuite Port-la-Forêt.

Reconnue d’utilité publique par décret du 18 juin 1974 (J.O. du 28 juin 1974) et agréée par le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports (N° 75.SVF.05.02).

Vidéo 2007 Portrait de l’école de voile les Glénans.

Vidéo Présentation clip des Glénans.

A savoir :

All boats Avenue vous recommande, Le cours des Glénans, la référence de tous les passionnés de la mer.

Pour sa 6eme édition, les Glénans vous offrent 1312 pages d’explications et d’illustration, une jolie façon de prendre la mer au fil des pages.

Visitez le site officiel des glénans : http://www.glenans.asso.fr

Merci à wikipédia dont voici le lien : http://fr.wikipedia.org

A lire également:

Tags

 
 

4 Commentaires

  1. Brisedhemar dit :

    Il ya 30 ans je débarquais à St Nicolas pour mon premier stage aux glénans. du stagiaire au patron des liaisons j’ai acquis de l’expérience et je pars prochainement pour un tour du monde à la voile
    http://brisedhemar.hautetfort.com/archive/2008/11/19/les-glenans.html
    http://brisedhemar.hautetfort.com/archive/2009/01/11/1987-le-belem-40-ans-de-glenans.html

  2. Alain Sheller dit :

    @Brisedhemar.Voila un joli projet agrémenté de beaux souvenirs qui méritait d’être signalé, n’hésitez pas à nous informer sur la suite des événements,comptons sur vous, à très bientôt.

Laisser un commentaire

 




 


trois − = 0

 
 
Cercle de voile de Touraine (CVT), créé à la fin du 19ème siècle.
Gênes, la conquérante.