Astuces et conseils : comment vendre un bateau vite et bien sur...

Astuces et conseils : comment vendre un bateau vite et bien sur internet.

Bien vendre son bateau de plaisance à voile ou à moteur sur un site internet, n’est pas forcément une partie de plaisir. Choisir la ou les photos, écrire un commentaire percutant, en prenant soin de ne rien oublier (descriptif du bateau, puissance moteur ou nombre de voiles, etc). Cela prend du temps, et comme il est coutume de dire « le temps c’est de l’argent ». Voici quelques conseils, pratiques et efficaces,  qui vous aideront à vendre votre bateau, vite et bien. Et enfin, ne perdez pas de vue qu’ internet reste le plus grand journal d’annonces lu dans le monde entier, et qu’il est visible et disponible 24H/24.

photo-bien-vendre-son-bateau
Ce bateau en premier plan n'est absolument pas mis en valeur, et aura du mal à trouver un acheteur.

Avant tout il faut choisir un site dédié et reconnu (comme par exemple : http://www.nauticads.com), qui soit visible et bien référencé, et qui apporte en un clic, toutes les solutions et les outils modernes qu’offre l’informatique pour réaliser votre objectif.  En effet, il faut savoir que si vous voulez vendre rapidement votre bateau à travers des milliers d’annonces souvent toutes semblables, il est impératif, de vous démarquer de cette jungle. Pour cela, il faut personnaliser votre offre, notamment par une ou plusieurs photos du bateau (préférence en mer, voir photo ci dessous), bien lisible et claire, qui  apporte l’énorme avantage de donner une première vision et appréciation de l’objet en question.

 

photo-bateau-a-vendre-1
Ce bateau mis en valeur et en situation, intéressera plus facilement les acheteurs potentiels.

La vidéo (voir exemple ci-dessous), même si elle n’est pas encore l’outil indispensable pour vendre son bateau, elle reste par sa rareté, le must pour se démarquer des annonces classiques. D’autant plus, que l’on peut aujourd’hui à moindre frais, réaliser et assez facilement, de petits films à partir d’un simple téléphone portable (pas en dessous de 5 millions de pixels), d’un appareil photo numérique (doté de la fonction vidéo), d’une webcam ou d’un caméscope.

D’ailleurs à titre d’exemple, nous vous proposons de visionner une séquence amateur tourné à l’aide d’un caméscope et réalisé par le propriétaire du bateau à vendre. Pour info l’embarcation a trouvé depuis acquéreur.

Vidéo : Bateau à vendre Rinker Captiva 192, de 2006.

Ensuite, pour rédiger votre annonce,  soyez clair rapide et précis, en spécifiant l’année, le type de bateau, le chantier, sa particularité, son lieu de navigation, ses croisières (hauturière ou côtière), ses équipements et aménagements, état du moteur ou des voiles, etc.

Petit conseil pour bien vendre votre bateau de plaisance :

Bien préciser le type du bateau, sa version, son année de mise à l’eau, chantier, sa catégorie de navigation, les modifications apportées, les options (remorque de route, mise à l’eau, moteur, équipements,  place de port, etc. son port d’attache, et le  matériel de sécurité embarqué à bord. Ne pas oublier d’indiquer le prix (déterminant dans le choix des offres), vos numéros de téléphone, fax ou e-mail, et indiquer le cas échéant où obtenir des renseignements, qui sont des éléments incontournables.

Équipements :

Il peut être intéressant, surtout pour un bateau de série de faire mention des éléments qui peuvent faire la différence vis-à-vis d’autres bateaux « concurrents ». Présence d’un radar, d’un lecteur de cartes électroniques, traitement anti-osmose récent etc. sont à mentionner.

Place de port :

De même est-il stimulant pour l’éventuel acheteur de faire valoir une possibilité de place de port, d’hivernage ou de mouillage, fut-ce de manière temporaire.

L’ inventaire du bateau un atout indispensable :

Une très bonne démarche consiste à préciser « inventaire sur demande »,  en ayant préparé un document complet et précis. Joindre une ou plusieurs photos du bateau à cet inventaire lorsqu’on l’envoie à ses contacts, afin d’ améliorer la portée de ce document indispensable que l’on pourra par la suite joindre au contrat de vente.

Conseils et astuces  :

1. Fixez un prix logique. Évitez de surcoter le bateau par rapport au prix du marché. N’espérez pas tirer grand bénéfice des heures de travail passées à bichonner votre bateau.

2. Rédigez un inventaire. Préparez un inventaire raisonnablement détaillé, fournissant l’essentiel des renseignements sur la vie du bateau et l’évolution de son équipement. Ce document est du bateau. Il permet de gagner un temps considérable et est le signe d’une vente bien préparée et de bonne foi. Il peut être annexé par la suite au contrat de vente.

3. Présentez un bateau propre, rangé. Voiles rincées, correctement pliées dans leurs sacs, carénage fait ou coque au moins brossée. Les fonds doivent être nettoyés, l’intérieur et les équipets vides pour permettre d’accéder partout.

4. Réunissez une documentation. Rassemblez tout ce qui peut témoigner de la vie du bateau et servir la connaissance de l’éventuel acheteur : papiers officiels du bateau mais aussi factures d’achat de matériel, factures d’entretien classées année par année, manuels d’utilisation des différents accessoires du bord, journaux de bord, albums photos des croisières passées et même essais du bateau publiés dans les revues nautiques.

5. Pourquoi pas une expertise ? Produire un rapport d’expertise est un argument de poids qui renseignera l’acheteur sur l’état du bateau et entraînera sa confiance quant à l’absence de vices cachés. Mais s’il achète le bateau, il ne pourra se prévaloir lui-même de cette expertise, vis-à-vis de son assurance par exemple, car une expertise n’est pas accessible.

6. Pourquoi ne pas envisager un courtier ? En effet, à partir de 30.000 euros, il peut être intéressant de vendre son bateau par le biais d’un courtier qui dispose d’un large fichier et conseille, entre autres, lors de la fixation du prix de vente. Le courtier est rémunéré sur la vente à hauteur d’environ 6-9 %, mais son action évite beaucoup de déplacements et de démarches administratives.

photo-bateaux-depot-vente
Bateau en dépôt-vente gratuit ou reprise.

7. Vendre dans un salon de l’occasion. Songez également aux salons de l’occasion qui drainent un public nombreux, intéressé, et permettent souvent la vente rapide de bonnes unités bien présentées. Attention, les bons emplacements sont chers et les premiers arrivés sont souvent les mieux placés !

8. Le dépôt-vente. Les chantiers pratiquent tous le dépôt-vente de bateaux, mais restent libres d’accepter ou non le bateau qui leur est apporté. Un mandat de vente est alors signé, assujetti d’un inventaire du bateau tel qu’il sera remis au chantier. Le chantier se livre à une expertise interne et délivre le cas échéant la liste des points à reprendre sur le bateau ou les travaux à effectuer avant mise en vente.

A noter :

• Il est fréquent que le chantier demande le passage d’un expert au frais du vendeur, mais il n’y a en aucun cas transfert de responsabilité.
• Le vendeur reste en effet totalement garant de l’état du bateau et de l’absence de vice caché. En cas de procédure, le chantier mandataire se retournera contre le vendeur.
• Le vendeur garde la faculté de vendre son bateau par lui-même à condition de ne pas le proposer à un prix inférieur à celui convenu avec le mandataire. Ce dernier garde en revanche l’initiative de la publicité, des formalités de mutation de propriété. L’emplacement d’exposition, fixé de gré à gré est également mentionné dans le contrat signé pour six mois tacitement reconductibles.
• Pour prix de son intervention, le chantier mandataire perçoit une commission qui est fixée selon le prix du bateau et qui peut aller de  10 %  à plus ou moins 7 % + TVA.

 

photo-allboatsavenue-home-page
All Boats Avenue est un portail numérique dédié au nautisme et à la plaisance.

A savoir :

Retrouvez sur Allboatsavenue.com nos annonces classées en cliquant sur ce lien : http://www.nauticads.com

A lire :
Bien acheter bien vendre « Bateau neuf ou d’occasion » de Christophe Bourdy (ancien collaborateur des revues nautiques (Océan, Yacht-Club et Régates).
Collection : Guide Expert Voiles > voiles et voiliers .
24 pages. Format : 15 cm x 21 cm.
Prix environ 15 euros.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une réponse