Le First 30, André Mauric, le bienfaiteur du chantier Bénéteau.

Le First 30, André Mauric, le bienfaiteur du chantier Bénéteau.

3 392
André Mauric, le père du First 30.

André Mauric le père du first 30, est à l’origine des plus grandes aventures sportives et industrielles du nautisme : architecte du premier défi français pour la coupe de l’América, architecte du premier voilier construit en grande série le First 30 de Bénéteau. André Mauric est décédé le 10 juillet 2003, dans sa quatre vingt quatorzième année. Décoré du Mérite Maritime, il est le seul architecte naval à avoir reçu la médaille de l’Académie d’architecture pour l’ensemble de son œuvre.

le First 30, élu bateau de l’année en 1978.

Moulé à partir de la coque de I’ Impensable, vainqueur de la Half Ton Cup en 1973 barré par Michel Briand, le First 30 présenté au salon nautique 1976, est élu bateau de l’année en 1978 et devient, de 1979 à 1981, bateau officiel du Tour de France à la voile.

« Avec ses 120 m2 de voilure au portant, le First 30 cavale dans le clapot naissant à 12 noeuds sous spi. A la barre, c’est l’heure du festin. Régal de sentir la carène foncer en effleurant l’eau et répondre avec précision aux moindres sollicitations du safran. Au près serré dans la forte brise, lorsque ses concurrents préparent la deuxième bande de ris, le First 30, prend son ris de fond et trace de façon insolente un cap à 30 degrés du vent… »

A la conception de cet étonnant voilier de course/croisière, André Mauric reconnaît avoir signé une de ses meilleures carènes. Il fallait renouer avec celle lignée d’authentiques unités de course croisière, telles qu’en un temps encore récent, on pouvait en voir défiler sur les lignes de départ du SoIent ou de la Giraglia. Non pas une simple machine de course, mais un véritable bateau, ultra-rapide (du Tour de France à la Course de l’Aurore, en passant par le bateau de l’année, son palmarès est éloquent), aménagé avec grand soin pour les plus pointilleux des amateurs de croisières confortables.

Dessiné pour la course-croisière hauturière, la carène du First 30, révèle très rapidement ses possibilités de vitesse exceptionnelles à toutes les allures. Les mouvements doux et puissants de la coque lui confèrent un confort optimal, même dans des conditions de mer difficiles. .
Performances, confort, robustesse; la trilogie du succès de l’étalon or des voiliers de 9 mètres.

Caractéristiques :

  • Longueur hors tout : 9,15 m
  • Longueur coque : 8,80 m
  • Longueur flottaison : 7,75 m
  • Bau maxi : 2,86 m
  • Tirant d’eau : 1,70 m
  • Tirant d’air : 12,12 m
  • Déplacement à vide : 3450 kg
  • Poids du lest : 1700 kg

Vidéo présentation du First 30.


Visitez le site de l’association du first 30 : http://association-first30.org

3 COMMENTAIRES

  1. un fameux pur sang que j aimerai bien posseder quand mon jouet 680 se fait larguer par l un d entre eux je suis en admiration oui c est un sacres bon bateau moi aussi un jours peut etre salut a tous andre

  2. @Gaudillere andré. Bonsoir andré, si mes souvenirs sont bons, vous n’êtes pas à plaindre, le Jouët 680 est un excellent bateau qui marche bien. Signé Jean Berret en 1978 et proposé en deux versions, dériveur ou quillard.

    Je vous recommande la fort sympathique association des propriétaires de Jouët 680 (si ce n’est déjà fait), et dont voici le lien :

    http://association.jouet680.free.fr

    Au plaisir de vous relire. Alain Sheller.

Laisser une réponse